Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

11-06 495

 

Des élèves moralement choqué(e)s, une équipe pédagogique indignée, des parents en colère ! Voilà le résultat du spectacle " Christmas forever " donné cet après-midi dans la cour du collège Max-Jacob à Quimper par la Cie Tony Clift.

 

Ce spectacle était programmé dans le cadre de " Penhars en Fête ", comme cela se passe depuis des années. Il n'est pas choisi par le collège mais par l'équipe organisatrice de la fête du quartier, la MPT de Penhars. Et on a vu, souvent, des choses étonnantes et très drôles(cliquez ici).

 

Le choix de la compagnie invitée aujourd'hui a été une " erreur de casting ". Ce qu'elle nous a " donné "  n'a sa place ni dans une fête familiale de quartier ni dans un collège. Il était plus que " complètement déjanté ", il était vulgaire  et choquant ! Provocateur.  Un manque de respect du public. " C'est la négation du travail que l'on fait auprès des élèves ", regrettaient les enseignants.

 

De la provoc

 L'idée maîtresse de ce spectacle est de dénoncer " le symbole absolu de la consommation immodérée " qu'est devenu le Père Noël. Est-ce une raison pour lancer de vrais paquets de cigarettes aux collégiens ? Et quand le Père Noël est victime d'un attentat, pourquoi, parmi les témoins interrogés, faire passer sur scène un homme nu ? Qu'ont pu penser ensuite les ados au passage du cercueil vitré et ouvert du Père Noël ? Etc.

 

Demain matin, le principal du collège rassemblera tous les élèves pour leur parler.

 

Les deux autres séances annoncées au Terrain Vert, demain à 19h et samedi à 20h50 sont annulées. Mais le festival " Penhars en Fête " continue avec des spectacles et des concerts qui vous vous plaîre à tous : Les Misfitz, Eklips, 113, le vendredi, " Cumba Ya " le samedi... Et n'oubliez pas de passer au village associatif.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E





Salut Penhars infos,


n'étant pas présent au spectacle je ne peux pas avoir d'opinion sur ce qui a choqué le public.


Néanmoins, cet évènement m'interpelle. Il ne faut pas être trop crédule. Il suffit d'aller sur le site de
la compagnie "tony clifton circus " pour comprendre de suite le style artistique.


Ce sont simplement des clowns qui ont un style très trash. Ils cherchent à déstabiliser le public. Allant
du rire au malaise. On adore ou bien on déteste.


Pour le coup, ils ne sont pas tombés sur un public très réceptif à leur art.


En outre, il faut arrêter d'être démagogue. La direction du collège aurait dû s'informer en amont si le
registre artistique de la compagnie incriminée convient. Et déterminer si le spectacle proposé rentre dans la ligne pédagogique, sociale, culturelle et religieuse de son collège.


Maintenant on sait que ce spectacle (Qui est sans doute un bon spectacle), n'était pas adapté au lieu, ni
aux publics présents.


Le plus triste dans cela c'est pour les artistes professionnels (Interdiction de se produire en spectacle à
Quimper) + les professionnels de la MPT accusés de coupables, alors ils ont probablement travaillé plusieurs mois pour mettre en place un festival de qualité.


Pour conclure, je dire, que cet évènement démontre que Quimper qui se vante d'être une ville de la culture,
n'est ni plus ni moins qu'une ville d'une certaine culture (Classique, conventionnelle). Où les thèmes tels que "Le sexe; l'argent, l'alcool, la drogue, les religions, les effets négatifs de
l'économie de marché sur certaines populations ne doivent pas être abordés".


La prochaine fois il faudra programmer « La compagnie Créole » pour ne pas faire de vague, ou
bien, « La bande à Mickey »



Répondre