Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

12-09-1275.jpg

Débroussaillage par pâturage

 

Depuis le 11 septembre, 15 chèvres et cinq solognotes (des moutons) s'affairent au débroussaillage de l'espace naturel situé derrière la halle des sports de Penhars.

 

Le coût de l'opération (1590 €) est équivalent à celui d'un traitement manuel mais il évite  " l'usage des pesticides, des engins mécaniques et motorisés peu respectueux de l'environnement " (le dossier de presse). De plus, ce vallon  est difficile d'accès par endroits pour les engins pollueurs.

 

Les 7000 m2, nos caprines et nos ovines n'en ont fait qu'une bouchée ! En une vingtaine de jours : elles finissent le boulot ce week-end. Présentes sept jours sur sept, 24 heures sur 24, encadrées seulement par une clôture électrifiée. Du bon travail. Est-ce à dire que tout est ras ? Non. Si les biquettes ont adoré les feuilles de la renouée du Japon, elles en ont dédaigné les tiges. Je ne sais pas pourquoi.

 

D'autres sites

La Ville a prévu de reconduire cette action sur plusieurs sites de Quimper. Les bêtes de Laurent Bonnaïs " DANVED&CO " iront pâturer à Kermabeuzen, Meil Stang Vihan, aux jardins familiaux de Kerfeunteun, Ty Mam Doué et à la Métairie Neuve.

 

12-09-1267.jpg

 Le nouveau cheminement entre la halle des sports de Penhars et Kerlan Vras, pour rejoindre la Terre Noire. À droite, l'enclos des chèvres, avec le logement, la clôture électrifiée, la batterie solaire.

 

12-09-1271.jpg

Pourquoi les chèvres n'aiment-elles pas les tiges de la renouée du Japon ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

micamical 10/10/2012 13:19


bonjour, une très bonne iniative, sympathique et écologiste, libère les jardiniers de la ville pour d'autres préocupations, enfin je l'espère...