Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars Infos

Isabelle Assih (au centre) et les quatre adjoints chargés des quartiers

Isabelle Assih (au centre) et les quatre adjoints chargés des quartiers

Claude Le Brun (Penhars), Margaux Philippe (Ergué-Armel), Bernard Jasserand (Kerfeunteun), Valérie Huet Morinière (centre ville, patrimoine et végétalisation).

Après ces deux premières années de mandat, Isabelle Assih, maire de Quimper et son équipe vont aller dans les quartiers rencontrer habitants et employés municipaux qui y travaillent, pour tirer un bilan de ce qui a été réalisé et écouter les nouvelles attentes, les nouvelles idées. Des déambulations et des réunions ouvertes à toutes, à tous.

 

D'abord, il y a le Facebook live, lundi 19 septembre de 19h à 20h. La maire va répondre aux questions que vous lui avez posées sur le site de la mairie (cliquez) et que vous pouvez encore lui poser.

 

" Je n'ai pas perdu mon temps ! ", déclarait ce midi Isabelle Assih au cours d'une conférence de presse pour annoncer ces rencontres. " Malgré le contexte atypique de la crise sanitaire, il ne fallait pas traîner ". La liste avait été élue sur l'engagement de donner un nouveau souffle à la démocratie locale et une gouvernance apaisée.

 

" Quimper, ville du bien-être "

Des actions ont été menées : instauration du droit de saisine, mise en place des commissions extra-municipales, relance des conseils de quartier, création d'un budget participatif. La maire a remercié les adjoints chargés des quartiers de leur présence au quotidien auprès des habitants.

Des projets forts pour la Ville sont lancés ou vont être lancés : les Halles, la salle événementielle, le pôle multimodal, le stade de Penvillers, les quais  ...  " Quimper doit être " la ville du bien-être, du bien vivre ". " Pour cela, a terminé Isabelle Assih, nous devons échanger avec la population, écouter, dialoguer. Nous ne devons pas être en décalage. D'où ces rendez-vous avec les Quimpéroises et les Quimpérois ".

La maire de Quimper et son équipe à la rencontre des habitants dans les quartiers
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Les personnes de plus de soixante cinq n ont pas le droit de paroles. On ne compte plus!
Répondre