Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

Combien " touche " par mois Jean-Luc Bœuf, le directeur général des services de la Ville de Quimper, primes comprises ? On parle de plus de 6000 € ! Waouuu !

 

Et combien gagnent un pilote, un sénateur, un directeur, un joueur de foot, ceux qui rigolent le plus, un notaire, ... ? J'ai reçu le communiqué de presse du PS, je vous le transmets.

 

" Ludovic Jolivet continue à faire preuve d’opacité concernant ses choix budgétaires. En effet, lors du conseil communautaire du 10 octobre dernier, lorsqu’a été présentée la délibération sur l’attribution d’une prime au nouveau Directeur Général des Services recruté par M. Jolivet, nous lui avons demandé le montant exact de cette prime. M. Jolivet a refusé de répondre précisément et s’est contenté d’un : « c’est moi qui décide ». Face à cette autoritarisme et cette opacité, notre groupe d’élu-es quimpérois-es de gauche ainsi que Gaëlle Le Cam de Pluguffan se sont donc abstenus.

Aujourd’hui M. Jolivet se cache derrière la règlementation et continue à refuser de faire la transparence sur le montant de la rémunération de son DGS tandis qu’on apprend par voie de presse que celle-ci serait nettement supérieure à la pratique précédente.

En raison des choix politiques de la majorité municipale, sur Quimper, nombre d’associations craignent légitimement pour leur avenir ; les personnels municipaux s’interrogent également. Ce qui nous laisse à penser que cette augmentation confinerait à l’indécence si le chiffre annoncé par la presse d’une augmentation de près de 2000 Euros par mois n’est pas démenti. La réponse du maire à cet effet n’est qu’administrative et formelle et semble comme « hors sol », ne tenant pas compte des réalités de son territoire. M. Jolivet semble donc privilégier l’intérêt individuel à l’intérêt général.

Face à cette absence de transparence et cette volonté de dissimulation, nous demandons que ce sujet soit de nouveau discuté lors du prochain conseil communautaire du 5 décembre. Le débat ne doit plus être caché et nous attendons de la responsabilité, de l’honnêteté et de la transparence de la part de M. Jolivet afin que, les yeux dans les yeux, tous les conseillers communautaires puissent avoir, cette fois-ci, l’ensemble des éléments nécessaires pour prendre leur décision."

Les élus d'opposition du groupe "Rassembler à gauche" : Nolwenn Macouin, Janik Yvon, Brigitte Le Cam, Laurence Vignon, Gilbert Gramoullé, Piero Rainero, Matthieu Stervinou, Jean-Marc Tanguy. Ainsi que Gaëlle Le Cam, Conseillère Communautaire de Pluguffan.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article