Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

13-03-1604.jpg

Installées cette semaine à l'entrée du parvis du Terrain Blanc

 

Ça y est, on les a ! Et neuf d'un coup. Des bittes érectiles qui se dressent où s'abaissent à volonté. Ou presque. Les cinq premières sont en état de priapisme permanent. Les quatre autres, bandées de blanc, coulissent.

 

Pourquoi les ai-je appelées " corentinettes " ? Parce que les deux bittes, plus grosses mais moins longues qui, rue du roi Gradlon régulent l'accès à la place St-Corentin depuis des années ont été très vite nommées " corentines " par les Quimpérois.

 

Une dernière question : combien de fois par an doit-on les réparer ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article