Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

12-12-239.jpg

La sirène de Penhars, déchaînée ce matin !

 

Pendant plus d'une demi-heure, ce matin, la sirène de la mairie annexe nous a hurlé son alerte, fort peu mélodieuse, jetant l'inquiétude dans la population. Ce n'était qu'un " dysfonctionnement ".

 

Quand les huit cornes se sont mises à rugir, on n'y a pas prêté la moindre attention. Normal, un essai, comme tous les premiers mercredis du mois. Elles se sont arrêtées deux secondes pour repartir de plus belle. Pour une demi-heure.  Un supplice. " Qu'est-ce qu'il se passe ? On n'est pas mercredi. ... Ce n'est pas normal... "

 

Appels téléphoniques

Des gens ont téléphoné à la mairie de Penhars (une vingtaine d'appels) et à la mairie centrale. Des particuliers, du Corniguel à la Terre Noire, des chefs d'établissements demandant s'il fallait évacuer les élèves ... Certains ont pensé à une inondation exceptionnelle au centre ville après les fortes pluies de la matinée, d'autres ont évoqué la guerre ou ... la fin du monde. J'en connais même qui se sont branchés radio pour savoir s'il n'y avait pas une alerte lancée par la préfecture. C'était en fait le bon réflexe !

 

Au cours de son enquête, Penhars Infos a appris qu'à la suite d'un coup de vent, des fils avaient été " chahutés ", déclanchant l'alarme intempestive. Il a fallu attendre l'arrivée d'un électricien de la mairie pour arrêter ce vacarme en ... tournant simplement un bouton sur un boîtier ... (qui n'a pas l'air très jeune).

 

Comment aurions-nous réagi si ce " dysfonctionnement " s'était produit au beau milieu de la nuit. Je vous montre le boîtier et le bouton à tourner au cas où...

 

12-12-235.jpg

 

 

Lien avec vidéo et article du journal Ouest France (A voir) sur le bunker de la préfecture. 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article