Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

vutour-043az.jpg

Les quatre immeubles des Oiseaux, rue de Vendée

 

Au cours de la pose de la première pierre du futur centre commercial de Kermoysan, le maire Bernard Poignant a annoncé " une nouvelle opération de déconstruction/reconstruction " dans notre quartier.

 

Pour la démolition, il a précisé " les immeubles des Oiseaux, 132 logements ,[rue de Vendée] et ceux de Penanguer, 105 logements [rue Paul-Borrossi] " . Une annonce à la fois ancienne et étonnante.

 

Ancienne parce qu'au début des années 2000, la Ville et l'OPAC avaient déjà pensé à démolir ces six bâtiments, les plus anciens logements sociaux du quartier. Puis était arrivé le plan Borloo, une vaste opération nationale de rénovation urbaine (ANRU). Alors que Bernard Poignant, après hésitations, avait décidé la démolition de la tour L3, près du rond-point de Kermoysan. (Voir rectificatif en bas de l'article). 

 

362 appartements 

À partir de 2006, on détruit successivement la tour L3, la tour d'Anjou, les immeubles rue de Vendée (sauf les Oiseaux), rue de Picardie et la tour de Picardie (tout est sur Penhars Infos, dans la catégorie Rénovation urbaine). Au total, 362 logements sociaux . Détruire les Oiseaux et Penanguer aurait été " trop ". Tous les locataires ont été relogés. Un peu dans le quartier, davantage dans d'autres quartiers, en pavillon ou immeuble (neufs ou anciens).

 

Reconstruction timide ou...en panne

Avec la démolition, la rénovation urbaine annonçait aussi la reconstruction. Un peu de logements sociaux, et l'OPAC de Quimper Cornouaille a fini ce qui lui était demandé : 39 logements, rue du Maine, 26, rue de Picardie. Quant aux programmes pour " la mixité sociale ", pavillons ou accession à la propriété, ils sont en panne à Penhars. Projet Espacil, rue de Vendée (cliquez ici) : abandon. Projet de Kervalguen : flagada !

 

L'annonce de la nouvelle déconstruction de plus de 200 appartements à Kermoysan est donc étonnante ou prématurée. Où va-t-on reloger les locataires ? Sur le quartier, dans d'autres quartiers de la ville ? 2013 n'a pas été une très bonne année à Quimper pour les logements sociaux et 2014 ne sera pas meilleure. Le parc HLM est plein. Il faudra construire avant de démolir.

 

Rectificatif du 27/12/13

Au cours de son deuxième mandat de maire, et quand l'OPAC a commencé à évoquer la possibilité de la démolition de la tour L3, Bernard Poignant a toujours été contre cette démolition. Son successeur, Alain Gérard, élu en 2001, hésitera. Finalement, c'est sous l'impulsion de sa 1ère adjointe, la députée Marcelle Ramonet, que la rénovation urbaine de Kermoysan sera lancée. Elle l'a rappelé au cours du dernier conseil municipal.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MICKAEL 27/12/2013 09:15

Toutes ma jeuneusse la rue de vendée , vecu 20 ans au n°11 ! les cabanes dans le bois derriere ! les parties de foot dehors ! oui il y a en eu des rénovations ! des caches miseres des fois ! ca
ferais bizare de plus voir ses tours ! et en meme temps y vivre au quotidien pas toujours simple !