Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars Infos

Toujours pas de carillon à Penhars à cause du kaoc'h pichon !

Ben crotte alors ! Ça fait un an qu'on ne peut plus sonner le carillon à l'église de Penhars. Parce que le mécanisme de la mise en branle, dans le clocher, est coincé par du kaoc'h pichon, du caca de pigeon. Et avec ça, Pâques qui approche. Faudrait au plus vite nettoyer les écuries !

 

Penhars Infos vous a déjà raconté cela le 5 mars 2021. Seul le glas marche car depuis l'électrification de notre clocher, tardivement en 2013, des battants sont fixés sur les côtés. Pour le glas des obsèques, ils viennent frapper chacune des cloches qui ne bougent pas. Pour le carillon et pour l’angélus à midi et à 19 heures, il faut qu'elles se balancent.

 

En fait, ça merde

C'est un vrai roman que cette histoire de cloches encacaoutées à Penhars. Avant 2013, on n'en parlait pas. parce qu'il n'y avait pas de mécanisme électrique dans le clocher et peut-être parce qu'il y avait un vrai sonneur de cloches, Germain, qui assurait l'état des lieux ! En 2018, on avait utilisé nacelle et échafaudage pour tout nettoyer. Et en 2020, la petite, Claire, était coincée, malgré tout.

 

Cette fois, la Ville, avant de prendre les choses en main, a voulu qu'on empêche les pigeons et autres choucas de squatter le clocher. Un clocher ajouré, à la mode de Cornouaille. C'est fait, avec plus ou moins d'élégance : des filets et un panneau de contreplaqué. Et derrière les filets, un gros tuyau en plastique. Pas fantastique du tout. Bref, du n'importe quoi.

 

Il reste le caca. Il faut une autre entreprise pour décoincer le mécanisme. C'est cloche, hein ?

Toujours pas de carillon à Penhars à cause du kaoc'h pichon !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Les solutions choisies pour éloigner les pigeons ont-elles été acceptées par les Bâtiments de France ?
Répondre
L
Petites précisions : lorsque on fait sonner toutes les cloches d'un édifice religieux à la volée, cela s'appelle "le Plenum" (et non pas "le Carillon", qui est en fait un ensemble de cloches destinées à jouer des mélodies) ; de plus, ce sont des marteaux de tintement électriques (et non des battants, qui sont habituellement accrochées à l'intérieur des cloches) qui frappent les cloches sur les côtés pour le Glas, comme pour les 3x3 coups de l'Angélus et les sonneries de l'Horloge.
Répondre