Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars Infos

La minute poétique de Penhars Infos

Je ne comprends pas moi-même pourquoi, à la veille du printemps je viens vous présenter ce poème de Paul Verlaine (1844-1896) paru en 1866 dans Les Poèmes Saturniens. Ambiance Covid et confinement ? Le texte est magnifique. Une inspiration surprenante pour un jeune homme d'à peine 22 ans.

 

" Je me souviens des jours anciens et je pleure "... " et je m'en vais ... pareil à la feuille morte ". Comme s'il avait vécu de nombreuses années et qu'il perdait ses forces ! Rassurez-vous, demain vient le printemps et le poète a encore 30 ans à vivre.

Les premiers vers de ce texte plein d'émotion et de musique doivent vous rappeler quelque chose : l'annonce du débarquement ...

 

Chanson d'automne

Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon cœur
D'une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure
 
Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

mich13 20/03/2021 07:58

quelle beauté !!!!!