Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

12-06 738a

 

Une roue très bien conservée. Deux questions : où se trouve-t-elle et contre quels maux la tournait-on ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christian LE BRETON 06/07/2012 18:44


J'oubliai : j'invoque St Hernin quand j'ai mal à la tête. Sinon quand j'entend une roue de la fortune je fais tinter quelques pièces de monnaie (hélas pas d'or) pour être plus riche mais hélas
c'est comme le loto ça ne marche pas souvent et souvent j'ai mal à la tête. Si vous allez à Locoar allez voir celles de kerrien et de Magoar (surtout l'horloge inhabituelle dans l'église et dont
le cadran présente l'inscription : an eur diveza a zo kuzet. La secrétaire du collège Diwan pourrait traduire cette phrase par : l'heure dernière est cachée. Sur ce je programme mon GPS pour
faire un tour à Locoar. P.S. J'habite en Loire Atlantique et j'aime ce blog qui m'oblige à faire des recherches sur un patrimoine que j'adore. Merci beaucoup.

Penhars infos 07/07/2012 11:48



Merci à toi, Christian de la Loire Atlantique ! Tes connaissances sur le patrimoine breton sont remarquables. Et j'apprécie beaucoup tes commentaires. André



Christian LE BRETON 06/07/2012 18:21


Bonjour,


Je pense qu'il s'agit de la roue se trouvcant dans l'église St Hernin de Locan. Il ne subsiste pas plus de sept roues à carillons comme celle-ci en Bretagne. Elle porte onze clochettes aux sons
différents, ce qui laisse entendre qu'elle en a peut-être perdu une, le nombre le plus fréquent étant douze. On la fait tourner pour marquer les jours de joie de la vie paroissiale : baptêmes,
mariages, pardons, et lors de l'élévation. Les pèlerins la font également tourner pour s'attirer les bonnes grâces du saint. En général, la roue à carillon est placée sur le mur nord du transept,
face au porche principal, là où la propagation sonore est optimale. Un notable l'actionne de sa place. Mais l'utilisation officielle cache parfois des pratiques superstitieuses liées à ces roues
de fortune. Elles servent alors de moyen d'intercession pour l'obtention d'une guérison, et constituent un symbole de hasard heureux ou malheureux.(Source : Le patrimoine des Communes des Côtes
d'Armor)

T.Le Loupp 06/07/2012 10:00


Elle est bien jolie. en tous cas, ce n'est pas celle de Confort.