Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

juin 09 966

Pierre Maille (à gauche) en visite au jardin collectif de Kermoysan (Penhars Infos juin 2009).

 

Avec une majorité de 40 conseillers à gauche contre 14 à droite, la réélection de Pierre Maille(PS) comme président du conseil général du Finistère, ce matin, n'était que pure formalité : 39 pour et 15 bulletins blancs.

 

La droite, d'ailleurs, n'a pas présenté de candidat contre celui qui est à la tête du département depuis 1998. Les seuls incidents de cette élection ont été quelques banderoles, dans la tribune du public, contre la construction d'une centrale à gaz à Guipavas, et l'intervention plus animée dans la salle d'un groupe de jeunes adultes contre le projet de fermeture du centre de planification de Brest Kerigonan.(Courte interruption de séance).

 

Les vice-présidents

Après son élection, Pierre Maille a désigné ses 11 vice-présidents et leur a attribué leurs commissions.

 

1ère vice-présidente, présidente de la commission Territoire Environnement : Chantal Simon-Guillou (Brest Plouzané).

Président de la commission Insertion Économie : Mickaël Quernez (Quimperlé).

Présidente de la commission des Solidarités : Nathalie Sarrabezolles (Guipavas).

Président de la commission Enfance Famille Jeunesse : Marc Labbey (Brest-Saint-Marc).

Président de la commission Finances Évaluation : Roger Mellouët (Le Faou).

 

Vice-présidents aux " Pays "

Morlaix : Joëlle Huon (Plouigneau).

Centre Bretagne : Marie-France Le Boulc'h (Pleyben).

Brest : Pascale Mahé (Brest-Cavale-Bohars-Guilers).

Cornouaille : Nicole Ziegler (Concarneau).

 

Vice-présidents aux Enjeux Stratégiques

Logement : Raynald Tanter (Le Guilvinec).

Énergie : Armelle Huruguen (Quimper 3-Penhars-Plomelin-Pluguffan).

 

La composition des commissions ne sera connue que le 14 avril. Contrairement à son habitude, Pierre Maille n'a changé qu'assez peu de ses vice-présidents.Il lui faut garder ses troupes en main pou éviter une guerre de succession à son départ dans trois ans. Foire d'empoigne qui aura lieu quand même, et dans tous les partis, quand, en 2014, il faudra désigner les candidats aux élections du conseil territorial et éliminer du même coup près de la moitié des " politiques " actuels.

 

Et Christian Troadec ? Rien ! Pas même celui de vice-président du Centre Bretagne. Voici ce qu'il disait dans son message à son entrée au conseil général : " Il nous faudra sans aucun doute amplifier l'attention à l'égard du Centre-Bretagne. Certes, beaucoup a déjà été fait, mais il nous faut aller encore plus vite et plus loin. J'entends aussi, avec d'autres, être ici le défenseur de ce petit Pays qu'est le Kreiz Breizh ". (Sur le site de son mouvement MBP)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F


Ambitieux également pour lui même...Car comme les autres, ça cumule sec les mandats et donc les indémnités...Personne d'autre dans son organisation ne pouvait prétendre à l'un ou l'autre des
mandats....


Si je comprends la satisfaction de nombre de finistèriens de cette nouvelle, en terme de renouvellement des pratiques..rien de nouveau à l'Ouest...



Répondre
P


Moi, je compte sur Christian Troadec pour défendre encore notre pays du centre bretagne comme il l'a toujours fait. Il est ambitieux pour le kreiz Breizh



Répondre
G


Espérons que Pierre Maille, homme intègre, et que Christian Troadec, homme ambitieux, puissent avec d'autres républicains, s'entendre pour l'avenir d'une Bretagne entreprenante et sociale.



Répondre