Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

10 07 844

Le samedi est la journée des enfants (archive 2010).

 

C'est parti ! Le Cornouaille Quimper commence aujourd'hui. Des spectacles, des concerts, de la musique, de la danse, des conférences, des stages, des concours ... jusqu'à dimanche soir 24 juillet.

 

Pour le programme complet, consultez le site du festival (cliquez ici).

 

En consultant ce programme, on s'aperçoit qu'il y a pas mal de changements. En le concentrant sur six jours (au lieu de neuf, depuis plusieurs années), les organisateurs nous proposent un festival plus dense. De dix heures du matin à ...tard dans la nuit, les animations sont plus nombreuses. J'en compte 20, rien que pour cette première journée ! Gratuites ou payantes.

 

Le temps est maussade ? Qu'importe ! (ou presque), les sites sont couverts. Et dimanche pour le défilé, il fera beau car Jean-Michel Le Viol, le président, a sûrement fait sa visite à notre cher Santig Du, à la cathédrale de Quimper ! (voir Penhars Infos).

 

Les autres changements

1- Le défilé retrouve son itinéraire traditionnel : départ sur les allées de Locmaria, le théâtre, le Ceili, la rue Kéréon, arrivée au parking de la Glacière.

2- Pas d'abaden veur le dimanche après-midi mais des spectacles de musique et de danses sur six podiums à travers le centren ville dont celui de l'espace Gradlon pour les cercles qui participent au trophée Gradlon. Mais aussi, fest-deiz et fest-noz à l'espace Saint-Corentin (à partir de 14h), ou les vieux métiers, les jeux bretons, le tournoi de gouren (lutte bretonne), ou brocante ou encore présentation de costumes... le triomphe des sonneurs...

3- La présentation de la nouvelle de Cornouaille est annoncée à 17h30, au balcon du musée breton.

 

Bonne nouvelle pour tous les danseurs : Le grand espace Saint-Corentin, pour les fest-noz et le fest-deiz, a maintenant un plancher !

 

Penhars Infos ne pourra pas être partout. Il va essayer de prendre quelques belles photos.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article