Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars Infos

Le sparadrap des Halles de Quimper. Rénovation ou reconstruction à la Glacière ...

Ah qu'il est est piégeux ce problème des Halles de Quimper. On pensait que tout était prêt pour le lancement des travaux de rénovation décidée par l'équipe municipale précédente. Mais non, aujourd'hui, la nouvelle équipe d'Isabelle Assih a fait paraître une mise au point sur le " Projet des Halles ". Il y a de nouveau deux scénarios possibles  : rénovation complète des Halles en conservant la charpente ou délocalisation des Halles sur un nouveau lieu en centre-ville, zone de la Glacière, à proximité du marché.

 

" Les élus délibéreront en avril et choisiront le projet définitif qui sera mis en œuvre pour les Halles pendant le mandat ", après avoir étudié l'avis d' une commission extra-municipale dédiée à la revitalisation du centre-ville qui va être créée d’ici la fin du mois de février. " Elle sera composée d’une quinzaine d’acteurs (commerçants des Halles et du centre-ville, habitants -via les Conseils de Quartier, commerçants du marché du Steir, associations de commerçants) ".

 

Le communiqué explique qu'en réalité, tout n'était pas prêt pour le lancement des travaux de rénovation. D'accord, l'ancienne municipalité avait lancé une procédure visant à choisir une équipe de maîtrise d’œuvre (architecte) mais  " aucun programme fonctionnel n’a été élaboré. Des questions essentielles nécessaires pour aboutir à un projet pertinent n’ont pas été traitées.Quel nombre et types d’échoppes ? Quel devenir pour les restaurants ? Qu’en est-il des salles de réunion ? ... ".

 

Le référendum de 2019

L'état des lieux que nous présente le communiqué insiste sur la vétusté du bâtiment, l'état presque insalubre des sous-sols, sur le coût énorme des travaux de mise aux normes et de rénovation. C'est ce disaiet Ludovic Jolivet et Guillaume Menguy, son adjoint chargé de l'urbanisme en 2017 pour expliquer qu'il fallait démolir les halles et en construire de nouvelles. Ils étaient d'accord pour la démolition et voilà que Ludovic Jolivet lance un référendum en 2019 ! Patatras ! Ceux qui ont voté choisissent la rénovation.

 

" Un lieu agréable, sain et lumineux "

Isabelle Assih choisit une autre approche en parlant de " politique globale de démocratie participative et de concertation ", en parlant de " Maison de l’alimentation " et de " Revitalisation du centre ville ". Mais elle dit bien que " Si les commissions extra-municipales peuvent émettre des avis et des propositions, le conseil municipal reste décisionnel ".

 

Construire des Halles à la Glacière ? Ça permettrait aux commerçants de déménager dans des locaux neufs et aux normes sans devoir interrompre leur activité pendant de gros travaux de rénovation où on ne garderait que la charpente ou une reconstruction sur le site. Que vont dire les commerçants et ceux qui veulent se garer au centre ville ... ?

" Demain, la Ville souhaite offrir aux commerçants un lieu agréable, sain et lumineux afin qu’ils puissent exercer leurs activités dans de bonnes conditions " (le CP).Est-ce que ça veut dire des Halles rénovées ou de nouvelles Halles à Quimper ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Pourquoi Isabelle Assih a désactivé son compte twitter ? C'est ça la démocratie participative promise par les socialistes ?
Répondre
J
Trop facile de réduire les réseaux sociaux à ça !
P
Parce que les outils instagram, twitter, facebook , messenger ne sont pas forcement des outils de concertation mais trop souvent des moyens qui permettent à certains d'invectiver, d'insulter et menacer ...et tout cela le plus souvent bien caché derrière un pseudonyme souvent grotesque. Il existe sur le site de la municipalité des moyens de contact vers les acteurs municipaux qui permettent a tout un chacun d'émettre avis et suggestions