Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars Infos

100% polar(s) à la médiathèque de Penhars

100% polar(s) à la médiathèque de Penhars

Dans le cadre de la 6e édition de l'Odyssée des mots organisée par les médiathèques de Quimper communauté, Annick Le Douget, greffière et auteure d'ouvrages sur la justice et criminalité en Bretagne, donnait une conférence sur les " grandes affaires criminelles dans le Finistère ". Passionnante !

 

On a appris que la première session, de Cour d'assises du Finistère s'était ouverte à Quimper le 15 juillet 1811. " Le spectacle des procès était très couru jusque dans le années 1960 ", dit la conférencière, " comme l'exécution par guillotine sur la place publique, jusqu'en 1939 ". Ensuite, l'exécution s'est faite en privé.

Annick Le Douget a raconté de grandes affaires de crimes passionnels, d'erreurs judiciaires, d'assassinats collectifs, de parricides et d'infanticides qui avaient soulevé l'indignation ... nationale.

 

Crime passionnel comme cette affaire de Plozévet, en 1841. Le maître et la servante vivent un amour fou. la femme du maître est assassinée. Dénonciation, condamnation, évasion de la prison de Quimper, arrestation à Landudec. Exécution.

 

Serial killer

Des choses épouvantables comme cette fillette de 4 ans condamnée à la prison pour avoir volé un mouchoir à Lorient. Et la " Serial Killer bretonne " Hélène Jégado qui, de 1838 à 1851 a été l'auteure de 46 empoisonnements à l'arsenic. Elle sera executée en 1852 à Rennes.

 

Dernier ouvrage de Annick Le Douget : " Violence au village. La société finistérienne face à la justice (1815 1914) aux Presses Universitaires de Rennes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article