Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars Infos

Violences urbaines : communiqué de Isabelle Assih - Quimper ensemble

COMMUNIQUE DE PRESSE (reçu le mercredi 11 septembre)
 
 Kermoysan n'est pas une zone de non-droit
 
Je condamne avec la plus grande fermeté les violences qui se sont déroulées  dans le quartier de Kermoysan.  
 
A ce titre, je souhaite adresser mon soutien plein et entier aux forces de l'ordre et aux pompiers qui n'ont pas à être inquiétés dans l'exercice de leur mission qui est celle de protéger des vies, aux habitants du quartier dont l'immense majorité aspire à y vivre tranquillement et aux acteurs de terrain qui œuvrent chaque jour à la cohésion sociale et à la prévention de tels actes.
 
Kermoysan n'est pas une zone de non-droit. C'est la raison pour laquelle j'appelle Ludovic Jolivet, maire de la ville, et Annaïg Le Meur, députée, à se joindre à moi pour interpeller l'Etat et ses services sur la question de la réouverture de l'antenne de police de Penhars et la mise en œuvre de moyens humains et financiers adaptés à la répétition de ce type d’actes de délinquance à Quimper.
 
Il n’y a pas de recette miracle pour résoudre ces problèmes d’insécurité. Je réitère ma demande faite après les incidents de la nuit 31 octobre 2018, d’organiser, sans délais, des Assises de la sécurité publique qui réuniraient l’ensemble des partie-prenantes : Police, Justice, acteurs éducatifs, sociaux, associations représentant les habitants des quartiers de Quimper. Seule une action concertée pour enrayer la spirale dans laquelle nous semblons être embarquée. Si les électeurs me font confiance en mars 2020, cette question sera une priorité.
 
Isabelle ASSIH

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

henri 18/09/2019 10:13

un poste de police oui,mais qu'il reste ouvert h24,et qu'il prenne les plainte pas comme du temps de l'ancien poste,pour une plainte fallait aller en ville au commissariat,et de faire plus de ronde ds le quartier.