Autour du monde

Météo

Publié par Penhars infos

09 12 194

On distingue le museau de la biche, à gauche, derrière le tronc.

 

L’étable n’a pas été dressée mais les invités sont là. Meuh non ! Pas des vaches. Y’en a p’têt en mairie centrale. A l’annexe de Penhars, c’est « biche ô ma biche … ».

 

La biche est langoureusement allongée, près des rondins et des cadeaux  sur un tapis (mousseux) moussu. Ses yeux pétillent. Mais les deux mâles, debout, l’ignorent. Imperturbablement, ils montent une garde champêtre au carrefour de l’avenue des Oiseaux.

 

Ils font les beaux, sous les feux du lampadaire. Ils voient bien que tout le monde les regarde. Les automobilistes, les écoliers, les passagers du bus. Y’en a même qui ne voient que leur queue et les prennent pour des moutons ! « Bêêê, citadins, ça va pas la tête ? On porte des ramures, on est des cerfs. Même qu’un de nos ancêtres figure sur les armoiries de l’ancienne commune de Penhars ».« On vous le cer-tifie. Z’avez qu’à regarder la grosse caisse du bagad Penhars ! ».

 

Imagination
Ce sont les jardiniers du quartier qui ont installé, cette semaine, les décorations de Noël. Avec de l’imagination et les moyens du bord. Du bouleau et des sapins. Rien d’électrique pour ne pas péter les plombs. Mais l’ensemble est lumineux. Comme un souvenir d’enfance.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

brb 18/12/2009 15:52


Heureusement que votre oeil averti de photographe et de journaliste nous signale ce genre de choses car en voiture on ne peut pas prendre le temps d'admirer ce travail. Merci.


Isabelle 17/12/2009 17:45


Vous avez raison d'écrire " comme un souvenir d'enfance ". Une décoration comme autrefois ! Depuis, on a fait des progrès pour les décors des villes.