Autour du monde

Météo

Publié par Penhars infos

 


Dans quelle ville du Finistère a été prise cette photo?



C’était la rentrée de Penhars infos en…1956. En classe de cinquième. Les enfants, allez vite chercher pépé, il est peut-être sur la photo.

 

 

 

Pas mémé. Il n’y a que des garçons. Les classes mixtes n’existaient pas à l’époque. 47 élèves dans la classe. Tous pensionnaires, obligatoirement, même ceux qui habitaient à 200 m de l’école.

 

Ces jeunes venaient de tout le Sud- Finistère, au-dessous d’une ligne da Camaret à Carhaix. Penhars infos pourrait vous citer le nom et la ville d’origine de tous ses petits camarades. Le plus grand est de Penhars. Les autres habitaient Quimper, Crozon, Fouesnant, Dirinon, Le Faou, Rosporden , Poulgoazec ou Kergloff…

 

VLF ou VLGF

La rentrée se faisait fin septembre. Premières vacances, le 25 décembre au matin. C’était long ! Souvent, sur les portes des « cabinets », fleurissaient les inscriptions « VLF » (Vive La Fuite), furtivement inscrites à la craie. Deuxièmes vacances, le samedi des Rameaux. Le second trimestre pouvait donc durer presque 4 mois, sans sorties. Quant aux vacances d’été, « la grande fuite », elles commençaient le 13 juillet.

 

Lever à 6h30, 7h le dimanche. Coucher à 21h.Tous les déplacements s’effectuaient en silence, en file indienne de chaque côté du couloir. Les repas se passaient en silence également, sauf le dimanche midi. Pendant le repas, un élève des classes supérieures faisait la lecture « recto tono », toujours sur le même ton.

 

Foot ou volley

Pendant la récréation de midi, le jeu était obligatoire. Foot les deux premiers trimestres, volley au troisième. Le plus mauvais souvenir de Penhars infos. A chaque fois, le dernier à être choisi pour la composition des équipes. « On vous le laisse ». La phrase qui tue. La honte. Et cela, pendant quelques années.

 

Chers lecteurs, ce document vous fait sûrement réagir. La photo ou le texte. Vous êtes étonnés par les cravates ou les soutanes des professeurs. Vous avez reconnu quelqu’un. Vous cherchez Penhars infos ?...c’est le moins footeux. La question du jour est : « quelle était cette école ? ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mich.13 09/09/2008 19:08

bravo pour cet article , témoignage ô combien fidèle d'une certaine époque , la description du rythme de la scolarité est parfaitement racontée, cétait certes plus dur que maintenant. PENHARS INFOS est modeste , car au foot c'était un très bon ailier gauche (comme tous les droitiers ).

Anonyme 03/09/2008 09:41

Bonjour,Mr. Penhars infos ne serait-il pas 2ème rang (haut) 3ème garçon sur la droite? (celui qui rigole!).C'était certainement plus dur à lépoque, mais au moins on ne connaissait pas les violences d'aujourd'hui et le respect aller de soit.

MFPERON 02/09/2008 22:48

Et dire qu'il y en a qui se plaignent! Ils ne connaissent pas leur bonheur!J'ai connu les bonnes soeurs en robe et voile- les frères, c'était en face! (Nous en avions dans la famille et une fois, mon père s'est déguisé en religieuse! imaginez la tête de ma mère le découvrant! et le fou rire qui a suivi! jusqu'à ce qu'une religieuse sorte et demande le silence: Monseigneur l'évêque était présent dans le bâtiment et en réunion!) C'était strict mais on pouvait rire quand même!J'avais 15 ans en troisième quand les classes sont devenues mixtes! Quelle excitation!C'était bien plus sévère que maintenant mais pas autant que dans la vôtre! Il faut dire que votre photo correspond à l'année de ma naissance. Alors je ne sais pas où c'est, mais un petit clin d'oeil quand même!