Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

 Hier, au jardin collectif de la rue de Kergestin.

 

Pour que ça pousse dans un jardin, il faut d’abord plancher. Réfléchir, quoi. Et les jardiniers de Kergestin le savent bien. Depuis 2001, ils entretiennent avec passion leur jardin collectif à Kermoysan. On ne fait pas n’importe quoi.

 

L’agriculture urbaine, au pied des immeubles, au centre du quartier. Une expérience réussie qui leur permet d’être régulièrement distingués par un jury. On chuchote même cette année … un jury national… Mais avant tout une expérience qui leur permet de se fournir en fruits et légumes frais et bios, au prix de la sueur, de courbatures, de quelques ampoules dans les mains.

 

Astérix

Ils sont intarissables quand ils, et surtout elles, commencent à parler d’oignons, de pommes de terre, de radis ou de poireaux. On trouve de tout dans ce jardin. Même des haricots « Astérix », verts et nains ! Y’a des fruits i, y’a de l’eau ô…Les fruits, ce sont les groseilles, les cassis, les fraises, les kiwis, des mûres, des framboises…L’eau est celle des deux citernes, l’eau de pluie, gratuite, récupérée du toit du cabanon.

 

Les festivités

Des fleurs ? Bien sûr, jusqu’à couvrir la pergola, l’endroit idéal pour le café- causette… après le travail. Là où se préparent les prochaines fêtes. Faudra venir, le 30 mai, pour la fête des voisins, puis le 21 juin, pour la grande fête de l’été, ou pour les barbecues, quand il fait beau. Il y a aussi la fête du quartier où toute l’équipe donnera un coup de main pour la restauration ou pour la déco. C’est du boulot, un jardin !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Robert 03/04/2009 22:42

Et encore il ne dit pas tout ce qu'il s'y passe !Les dealers, les menteurs, tricheurs et tueurs ne sont pas traités par le site !Cela prendrait trop de place. Il faut rester positif ! Vive Penhars Infos !

vendéen 03/04/2009 16:46

En regardant de temps en temps votre site, je me dis que votre quartier est très actif. votre journal aussi. J'aimerais que ça bouge autant dans ma petite ville.