Autour du monde

Météo

Publié par Penhars Infos

Lucienne Nayet, présidente de la fédération des musées de la Résistance

Lucienne Nayet, présidente de la fédération des musées de la Résistance

C'est avec beaucoup d'émotion et de respect que les élèves de 3ème du collège Max-Jacob ont entendu aujourd'hui le témoignage de Lucienne Nayet une de ces enfants juifs qu'il a fallu cacher pendant l'occupation nazie pour éviter rafle et déportation.

 

Cette rencontre forte a eu lieu dans le cadre du parcours citoyen des collégiens, de leur programme d'histoire et du devoir de transmission. Un prolongement de la réflexion entamée par les élèves lors de leur visite du musée de la Résistance de Saint-Marcel dans le Morbihan, au mois de janvier.

 

Avant d’évoquer son histoire personnelle, Lucienne Nayet a rappelé qu'en 1922 en Italie et en 1933, en Allemagne, le fascisme et le nazisme sont devenus des régimes d'état de façon tout à fait légale. En 1939, les Allemands envahissent la Pologne, le 14 juillet 1940 ils défilent à Paris et occupent la France pendant 4 ans. Pétain proclame les lois anti-juives...

 

Les rafles

En mai 1941, le père de Lucienne, juif de Russie passé en Pologne en 1923 puis en France en 1930 pour fuir l'antisémitisme doit se présenter au commissariat de son quartier comme tous les étrangers. Il ne reviendra jamais... Drancy ... Auschwitz. Lucienne découvrira tout cela bien plus tard.

 

La mère de Lucienne doit fuir et place son premier enfant chez des fermiers en Vendée. Lucienne naît en août à Paris. Elle ne sera pas officiellement déclarée par précaution. Elle et sa mère se cacheront pendant 4 ans dans un réduit trouvé par un curé,  " sans faire de bruit, sans jouets, par peur d'être dénoncées "... " Enfance brisée, jeunesse endommagée ... ", dira-t-elle.

 

Ne pas baisser la tête

" Avez-vous de la rancœur ? - Votre histoire vous a beaucoup marqué ? " lui demanderont les collégiens. Elle répond. Mais il y eut peu de questions tant l'émotion des adolescents était forte.

 

Lucienne Nayet était accompagnée de Anne Friant-Mendès, présidente de l'association des anciens combattants et amis de la Résistance, qui a mis en avant le travail et le courage des résistants, le rôle de De Gaulle, l'importance de l'Europe, de l'ouverture aux autres.

Des collégiens très attentifs

Des collégiens très attentifs

Commenter cet article