Autour du monde

Météo

Publié par Penhars Infos

Dans la salle des associations de la MPT de Penhars

Dans la salle des associations de la MPT de Penhars

Les membres du PS quimpérois se sont réunis, hier, à la MPT de Penhars, à l'invitation de leur secrétaire Matthieu Stervinou, et autour de les différents élus, pour se souhaiter une bonne année.

 

A l'occasion de leur passage dans le quartier, le secrétaire de section a souligné l'importance de " la culture comme facteur d'émancipation " et il a remercié le salariés et les bénévoles de la MPT. Après avoir dressé un bilan sombre de l'année passée, attentats, montée du FN, crisé des réfugiés, il a rappelé que " l'accueil n'est pas un droit mais un devoir ".

 

La bonne surprise de la section quimpéroise en 2015 a sûrement été les bons résultats de ses candidats aux différentes élections, départementales et régionales. 2016 étant une année sans scrutin, Matthieu Stervinou propose que " l'année qui s'ouvre soit une année d'échanges et de dialogue, une année pour se ressourcer et pour créer ".

 

Le travail de Jean-Jacques Urvoas

Sarah Marty, du mouvement des Jeunes socialistes et Isabelle Assih, nouvelle conseillère départementale ont pris la parole pour dire qu'ils faisaient confiance au gouvernement et se réjouir du travail d'un membre de la section, le député Jean-Jacques Urvoas, président de la commission des Lois.

 

Le dernier orateur sera Gilbert Gramoullé, porte-parole de l'opposition au conseil municipal. Il s'est employé à faire peur au maire, Ludovic Jolivet. " Nous devons penser à 2020, préparer l'alternance ". Même s'il reconnaît que l'actuelle majorité " occupe bien le terrain ". Il a terminé par ce message codé : " Au moins, ici, localement, le parti socialiste n'a pas peur de se rénover ".

Matthieu Stervinou, Sarah Marty, Isabelle Assih, Gilbert Gramoullé

Matthieu Stervinou, Sarah Marty, Isabelle Assih, Gilbert Gramoullé

Commenter cet article