Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

12-12-282.jpg

Les bureaux du PIMMS dans la galerie commerciale de Kermoysan

 

Mardi dernier, Le PIMMS de Quimper Cornouaille a embaûché son premier emploi d'avenir et va en engager un autre rapidement (cliquez ici).

 

Un très bonne nouvelle. C'est le premier emploi d'avenir signé en Cornouaille et dans le sud-Finistère. Dans cette période de crise, c'est une priorité d'améliorer l'insertion professionnelle et l'accès à la qualification des jeunes peu ou pas qualifiés.

 

Voici quelques extraits du guide de l'employeur édité par le ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du  dialogue social, à l'occasion de la mise en place de ces emplois d'avenir. Cliquez sur : www.lesemploisdavenir.gouv.fr  ou se renseigner auprès de la mission locale.

 

Pour quels jeunes ?

Les emplois d'avenir sont accessibles aux jeunes de 16 à 25 ans ( et jusqu'à 30 ans pour les personnes handicapées), sans emploi et :

- sans diplôme

- titulaires d'un CAP/BEP, en recherche d'emploi depuis au moins 6 mois dans les 12 derniers mois

- ou à titre exceptionnel, pour les jeunes à bac +3 résidant dans les zones prioritaires, en recherche d'emploi depuis au moins 12 mois dans les 18 derniers mois.

 

L'objectif ?

- permettre une première expérience professionnelle réussie pour que les jeunes puissent acquérir des compétences et accéder à un poste stable.

- permettre aux jeunes d'atteindre à terme une qualification plus élevée.

 

Les spécificités des emplois d'avenir ?

- des moyens importants mobilisés par l'État

- des engagements des employeurs

- des actions de formation comme clés de réussite du parcours du jeune

- un accompagnement externe renforcé durant l'emploi d'avenir.

 

Quels employeurs ?

Les employeurs du secteur non marchand sont principalement concernés :

- les organismes de droit privé à but non lucratif telles que les associations et les fondations

- les collectivités territoriales et leurs groupements

- les autres personnes morales de droit public, à l'exception de l'État, tels que les hôpitaux ou les établissements publics du secteur socio-médical

- les personnes morales de droit privé chargées de la gestion d'un service public, notamment les organismes HLM

- toutes les structures d'insertion par l'activité économique(SIAE), les groupements d'employeurs pour l'insertion et la qualification (GEIQ) quel que soit leur secteur d'activité.

 

Une ouverture des emplois d'avenir à d'autres employeurs du secteur marchand est possible dès lors qu'il appartient à des secteurs identifiés par un arrêté du préfet de région.

 

Rénumération brute pour un temps plein niveau SMIC : 1425€. Après  les aides de l'État, reste à payer pour l'employeur du secteur non marchand : 355€ , pour l'employeur du secteur marchand : 925€.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Claude 21/12/2012 17:08


Merci de nous avoir parlé de cette possibilité d'emploi pour les jeunes.