Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

10 09 285

 

Nous étions 20 000 à manifester, ce matin, dans les rues de Quimper, contre cette réforme des retraites que Nicolas Sarkory pense déjà "ficelée".

 

Un record qui traduit bien l'exaspération mais aussi la détermination d'une grande partie de la population. Le nombre officiel sera moindre, autour de 16 000 personnes, soit un peu plus que les prévisions faites avant le rassemblement. Pourtant, on a réussi un grand circuit en boucle. Pour ceux qui connaissent la ville : place de la Résistance, place de la Tourbie, la cale Saint-Jean. Les premiers partis arrivaient à la Résistance quand les derniers quittaient la place !

 

" Aujourd'hui dans la rue, demain on continue ! ", scandait un membre du NPA posté devant le Conseil général. Inlassablement. Et son slogan était repris au passage par les manifestants. Cette fois, tous les syndicats étaient présents. Des fonctionnaires, des employés du privé, des chômeurs, des retraités, des jeunes, inquiets mais fermement décidés à faire reculer le gouvernement sur son projet.

 

" Rappelez-vous le CPE ", a-t-on entendu dans le discours unitaire avant le départ du défilé, " le gouvernement avait fait marche arrière alors que la loi était déjà votée. Nous pouvons gagner ! Nous refusons que la facture de la crise soit présentée aux salariés ". Et ce n'est pas en faisant travailler plus longtemps les salariés que l'on va trouver une solution au grave problème du chômage de nos jeunes.

 

10 09 250

10 09 251

10 09 260

10 09 26310 09 27910 09 27510 09 28810 09 27610 09 280

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article