Autour du monde

Météo

Publié par Penhars infos

 

Avant chaque discussion, un scénario joué par les élèves.


Tous les élèves de 3e du collège Max-Jacob ont participé, hier,à une journée d'information sur le SIDA. Les moyens de préventention, les modes de transmission, le dépistage.

" Cette année, nous avons choisi un moyen d'approche différent ", déclarent Christine Loy, l'infirmière du collège et Hélène Meffrey, responsable du CDI. Pour cette sensibilisation, elles ont fait appel à du personnel de santé, bien sûr, mais aussi à deux comédiens : Alain Le Doaré et Anne Sophie Coste.

Chaque classe a suivi deux ateliers. A chaque fois, la séance a commencé par un scénario, préparé par les comédiens et que les élèves ont volontiers accepté de jouer. Un excellent moyen pour ouvrir ensuite la discussion. " Non, le SIDA ne se transmet pas par la salive. Oui, il peut s'attrapper au cours de relations sexuelles. Oui, il peut se transmettre par le sang, d'une mère au foetus, ou par une seringue ou une paille d'absorbtion de drogue en groupe. Oui, il existe des médicaments. Non, le préservatif n'est pas ringard !

Se protéger
Un jeu de questions-réponses, en toute confiance, qui a permis de rectifier certaines idées fausses et d'insister sur la nécessité de la prévention. " Se protéger, dès la première fois ", ont insisté Nelly et Marie-Noëlle, les infirmières. " Il vous arrivera d'oublier, il arrivera que le préservatif craque ! Alors, n'hésitez pas à venir au centre de dépistage de Quimper. Un lieu confidentiel d'accueil, d'écoute et d'information. Le dépistage est gratuit ".

Centre d'Information de Dépistage, de Diagnostic des Infections Sexuellement Transmissibles (CIDDIST) du centre hospitalier de Cornouaille Quimper-Concarneau. Le secrétariat est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h. Tél. 02 98 52 61 04.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Joelle 20/11/2009 21:41


Ils sont passés aux exercices pratiques ?

Vive l'amour, vive le petit Jésus !


maman 20/11/2009 17:22


Heureusement qu'il y a l'école pour parler de ces problèmes à nos enfants. J'ai beaucoup de mal à aborder la sexualité avec mon fils. Il se braque.