Autour du monde

Météo

Publié par Penhars infos

 10 01 423La rampe de la passerelle de Kermoysan, deux jours avant la réception officielle.


Penhars Infos a reçu, cet après-midi, un commentaire sur l’article « Passerelle de Kermoysan : du sabotage » (cliquez ici).


Jean-Marc Tanguy, conseiller municipal délégué aux personnes en situation de handicap déclare : « il n’existe depuis la réception qui s’est déroulée le 29 janvier dernier aucun défaut dans la rambarde… ». Il s’est sûrement rendu sur place. Les photos qui illustraient l’article de Penhars Infos datent du 22 janvier. Cela signifie que l’accès au public, sur la totalité de la rampe, a été possible au moins une semaine avant la réception des travaux.

 

Chicane branlante

Les coupures dans les barres, on le saura plus tard, étaient prévues pour y insérer des chicanes. Mais ces barres coupées, dans cet état, pendant quelques jours, présentaient un danger. Depuis, les trois chicanes ont été soudées aux barres et fixées au plancher sauf une qui « a perdu les boulons » ou n’en a jamais eu. On peut la soulever.

 

Un puzzle

Le conseiller municipal évoque les espaces dans la rambarde que Penhars Infos jugeait dangereux pour les petits. Il affirme que ces espaces sont les mêmes qu’avant puisque « les éléments cadres ont été remis en état sur place ». Pas tout à fait exact. Un certain nombre de ces « éléments cadres » ont été enlevés (voir la photo ci-dessous) et leur remise en place ne fut pas de tout repos !

 

Des réserves

« Aucun défaut » ! Ça va faire rire les gens du quartier. Deux autres photos encore, prises le 27 janvier, deux jours avant la réception officielle, pour montrer que la rouille est déjà dans la place. J’ose espérer que la mairie a réceptionné cet ouvrage « avec réserves ». Heureusement que la passerelle et le plancher, aussi nœud- nœud soit-il, sont neufs.  

10 01 202 Tous les éléments cadres n'ont pas été traités sur place. 

10 01 422

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article