Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos


Ester devant quelques unes de ses oeuvres. 



« J’ai un parcours atypique, je suis moi-même atypique », déclare Ester Maria Cerpa qui s’est installée à Kermoysan, au Pargo, en 2004.

 

Ester est née en Argentine, aux confins du Chili et de la Bolivie. A Salta, dans les Andes. A 23 ans, elle arrive à Genève où elle va travailler pendant 16 ans pour l’ONU. En 1991, elle se fixe à Paris où elle a rejoint l’homme de sa vie. Un Breton, conseiller d’État qu’elle accompagne parfois dans les voyages officiels.

 

Techa

Diplômée d’architecture, Ester s’inscrit aussi à l’atelier international « Contrepoint » à Paris pour perfectionner sa technique de la gravure. Elle est peintre graveur et expose jusqu’en Chine ou au Japon, sous la signature de « Techa ». Une époque très heureuse brusquement interrompue par le décès de son compagnon.

 

La presse au salon

Ses souvenirs « occupent » son appartement. Ses œuvres aussi, et ses plaques de cuivre ou de zinc, tout le matériel pour la gravure. Il ne manque que sa presse qu’elle va remonter de sa cave pour l’installer dans son salon, au 8e étage. « Je veux vraiment m’y remettre », déclare Techa qui, il n’y a pas si longtemps, a exposé à la MPT de Penhars avec des étudiants de l’école des Beaux-arts de Quimper.

 

Le jardinage

Ester, adhérente à plusieurs associations, participe volontiers aux actions de solidarité. Quand elle veut se ressourcer, elle descend aux Jardins familiaux du Moulin de Melven, à quelques minutes de son appartement. Là, elle cultive une parcelle de 115 m2. Tellement bien que, cette année, le jury lui a décerné le deuxième prix communal des jardins familiaux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

malik cheriet 11/03/2010 15:33


bonjour maria
tu à toujours été la meilleure
malik


mich.13 03/11/2009 17:23


Bravo Ester!!, quel parcours!! Penhars Infos serait bien inspiré de nous présenter de temps à autre une toile de cette artiste. Ces argentins sont étonnants, les plus forts au tango, les plus forts
au foot, et maintenant ...à la peinture. Viva Argentina!