Mercredi 6 juin 2012 3 06 /06 /Juin /2012 14:35

12-06-156a.jpg

Yvon et Henri Morvan avec un groupe de collégiens de Diwan

 

Hier après-midi, les deux derniers Frères Morvan (79 et 81 ans) ont été invités au collège Jakez-Riou Diwan de Quimper pour la présentation d'un documentaire sur leur vie de chanteurs de Kan ha Diskan et pour une discussion avec les jeunes bretonnants.

 

Une rencontre exceptionnelle ! D'abord le documentaire " E Skeud Kanañ " (" Tout en chantant "), réalisé en 2010 par Jérémy Véron et produit par Daoulagad Breizh de Douarnenez (26mn). Un témoignage d'une très grande authenticité d'un moment de  vie des ces trois frères agriculteurs et chanteurs traditionnels connus bien au-delà des limites de la Bretagne. ( François, l'aîné, a été enterré il y a quelques semaines). Et qui ont fêté en 2008 leurs 50 ans de chansons. Les échanges en breton entre les frères Morvan et les collégiens, après la projection, ont été vivifiants, authentiques encore et parfois très drôles. Une heure de bonheur pour tous.

 

Pendant la traite

Leur répertoire est fort de 78 chansons, mélodies et airs à danser. " Tout dans la tête ! Du plinn, de la gavotte, du fisel, des polkas, du kost ar c'hoat... les danses du terroir, du centre Bretagne. On ne chante pas de laridé ou des gavottes d'ailleurs ! ".

 

C'est tout jeunes et avec leur mère qu'ils ont appris à chanter. En faisant la traite. " Pour que les vaches donnent plus de lait ! ", disait-elle. Mais ils ne se sont produits en public que bien plus tard, vers la trentaine. " On était des agriculteurs et on allait au fest-noz en tracteur. Quand on a commencé à chanter ensemble, on ne pensait pas que ça allait marcher ". 54 ans plus tard ils montent toujours sur scène avec succès.En 2011, ils ont assuré 80 sorties.

 

Joli Coucou

" Est-ce que vous avez gagné beaucoup d'argent ? " demande un collégien. " Nous, on ne demande rien ", répondent les frères. " Les organisateurs donnent ce qu'ils veulent ". " Est-ce que vous chantez parfois en français ?" .- " Jamais ", répond Henri. " Si ", l'interrompt Yvon, " juste deux mots : Joli Coucou ! (cliquez) " Tout en verve, il continue : " souvent on nous demande aussi pourquoi nous portons la même chemise. Nous n'avons pas la même chemise. Elles sont identiques. Mais Henri a la sienne et moi la mienne ".

 

" Courage dans la langue "

Ce fut le seul passage en français de ce dialogue avec les jeunes au cours duquel ont été abordés bien des sujets, l'école, les conditions de vie, la modernisation... . La conclusion, en breton, a été faite par Yvon : " Il y a de la place pour toutes les langues. Le breton vaut autant que le français. Gardez le courage dans la langue bretonne ! ".

Par Penhars infos - Publié dans : Brèves
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Recherche

Derniers Commentaires

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés