Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

démol 020

La tour de Kremoysan en février 2006 (archives Penhars Infos).

 

Qui se souvient encore que dans les années 90, un mois d'octobre, un appartement de la tour L3 de Kermoysan servit de décor au tournage de quelques scènes du court métrage " L'Ile Noire " ?

 

Réponse : Penhars Infos qui avait écrit un article, à l'époque, dans le Télégramme. Je ne sais plus exactement en quelle année et je perdrai un temps fou à essayer de retrouver les photos du reportage. Pardon ! Voici l'article.

 

Depuis quelques jours, les habitants de la tour L3, qui domine le rond-point de Kermoysan, savaient qu'on allait tourner un film au 7e étage de leur immeuble. Surprise et un brin de fierté peut-être. D'habitude, on choisit la rue Kéréon ou Locronan, ou la ville-close !

 

Le vieux bateau

Il s'agit pourtant d'une histoire de marin. Un pêcheur, avant de prendre sa retraite, veut mettre à neuf son vieux bateau, le " Kermoor ", pour le donner à son fils qui l'accompagne en mer depuis 14 ans. Mais le fils connaît les difficultés du métier et il n'aime qu'une chose, la musique ! Avec un groupe de rock breton, il veut devenir professionnel. Comment l'annoncer à son père ? C'est son amie qui, dans la scène tournée à Penhars, le forcera à prendre ses responsabilités.

 

Les nations celtes

Produite par la société " Lazennec Bretagne " de Rennes, et coproduite par " France 3 Ouest ", cette fiction de 15 minutes n'est qu'un volet d'un film qui regroupera les court-métrages de quatre jeunes réalisateurs des nations celtes : l'Ecosse, l'Irlande, le Pays de Galles et la Bretagne.

Chacun traite comme il veut le même thème : la mer, les ports. Les vedettes du film breton sont : Bernard Freyd, Arnaud Churin et Nolwenn Corbel. La réalisatrice, Marie Hélia, originaire de Douarnenez.

 

" EV " de Nantes

L'appartement qu'occupe Anne..., au 7e étage de la tour, sert de décor pour quelques séquences . Acteurs, techniciens, caméramans, ils sont plus de 30 personnes dans le petit F3. Il faut beaucoup d'habilité pour ne pas se prendre les pieds dans un câble ou ne pas heurter un projecteur.

 

Et l'orchestre ! Un vrai de vrai, le groupe " EV " de Nantes, avec guitares, batterie et synthé, plus à l'aise sûrement sur scène qu'au milieu d'une salle à manger.Chaleur, énervement, décibels, un film quoi ! Les voisins ont été gentils et compréhensifs : ce n'est pas tous les jours qu'on tourne un film dans l'appartement d'à côté. Et ils seront nombreux à regarder le passage de " l'Ile Noire " sur leur écran de télévision. (fin de l'article).

 

A la suite de cet article, il y avait un encadré  intitulé : " Le voisin du dessus..."

M. L... habite au 8e étage, juste au-dessus du " studio d'un jour ". Il est resté calme malgré les nuisances du tournage. " Il faut bien, dit-il, que les gens travaillent. C'est un peu assourdissant mais on nous avait prévenus ". " Et puis, ajoute-t-il, c'est peut-être moins énervant qu'un gosse qui joue au ballon dans l'appartement "

 

Ancien sous-officier de l'Armée de l'air, il sait ce qu'est un " casting ". Il a lui même participé au tournage d'un film au Maroc, en 1958, dans la palmeraie de Marrakech. " Il avait fallu, ce jour-là, dit-il avec un sourire, provoquer une tempête de sable au moyen de moteurs d'avions. Quel bruit ! Alors, aujourd'hui, je comprends ! ".

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article