Lundi 18 juin 2012 1 18 /06 /Juin /2012 21:03

10_04-604.jpg

Jean-Jacques Urvoas, député de la 1ére circonscription du Finistère

 

Il n'y avait pas de suspense, hier,dans l'élection législative de la première circonscription du Finistère (Quimper). Jean-Jacques Urvoas(PS) a été réélu, devançant largement le candidat UMP Georges-Philippe Fontaine.

 

La surprise est dans le score " historique " ! 62,74 % des suffrages sur la circonscription pour J-J Urvoas et, surtout, 67,02 % à Quimper. Félicitations ! Une claque pour les sarkozistes de la droite locale qui espérent reconquérir la Mairie en 2014. C'est mal parti. Aux législatives de 2007, J-J Urvoas, pas très connu à l'époque, avait gagné devant la députée sortante, Marcelle Ramonet qui, soutenue du bout des lèvres par ses amis de l'UMP, avait malgré tout obtenu 47,87 % des suffrages (cliquez ici). Soit 10 points de plus que le pourcentage réalisé, hier, par G-P Fontaine, président régional de l'ANANS, l'association nationale des amis de Nicolas Sarkozy (créée en 2004).

 

Le grand chelem du PS en Finistère

Oui, la vague rose a été forte ce dimanche en France, en Bretagne et dans le Finistère où le PS réalise le grand chelem. 8 circonscriptions sur 8 ! L'UMP en un seul jour perd ses trois derniers bastions dans le département : Châteaulin-Carhaix où le candidat de droite, Dominique Cap n'obtient même pas la majorité dans la ville dont il est le maire, Plougastel-Daoulas, Brest rural où Marguerite Lamour n'engrange que 47,71 % des voix et, surtout, Landivisiau-Landerneau où Jacques Le Guen qui avait un moment fricoté avec Domimique De Villepin (cliquez ici) ne récolte que 42,90 %. Une misère dans une circonscription traditionnellement très à droite depuis 1958.

 

Réflexion d'une vielle militante PS de Quimper : " Depuis l'élection de Sarkozy, on a tout gagné. Mais attention ! Quand on est en haut de la vague, il arrive un moment où la vague s'affale ! " . Réflexion d'un militant UMP : " le score de la droite est inquiétant pour les prochaines municipales "

 

Prix du mauvais perdant

Sans hésitation, Penhars Infos décerne le prix du mauvais perdant à Didier Guillon, maire d'Esquibien et candidat UMP battu dans la circonscription de Douarnenez-Audierne. Qui a déclaré, hier, au fur et à mesure de l'arrivée des résultats : " C'est le triomphe de la médiocratie... Alors qu'il s'agit d'élire des députés compétents, les électeurs se comportent en moutons de Panurge, formatés. Ce n'est pas méritoire du tout ".( Le Télégramme du 18 juin, page Douarnenez).

Par Penhars infos - Publié dans : Politique
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Il est je pense grand temps de tirer les enseignements sur ces défaites successives de l'UMP Quimpéroise... Une alternance à la Mairie est possible, mais de toute évidence, l'UMP Quimpéroise ne peut prétendre à la tête de liste pour les municipales de 2014... Pour gagner il faudra ouvrir largement ... et peut être plus largement que l'on ne le pense... Pour gagner Quimper, il faudra Rassembler...

Commentaire n°1 posté par Candide le 19/06/2012 à 21h58

Présentation

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés