Lundi 12 octobre 2009 1 12 /10 /Oct /2009 12:21

 

 

Caramélisé dessus-dessous, moelleux à l'intérieur. 


« Il n’y a de vrai kouign amann que celui de Douarnenez, le port de pêche breton où il a été inventé ».

 

C’est Alain Le Berre qui l’affirme, lui, le président de l’association « Le véritable Kouign Amann de Douarnenez » et professeur à la Chambre des Métiers de Quimper. Avec le vice-président, Franck Apeffel, ils sont venus en parler, samedi, à la médiathèque de Penhars …et le faire déguster.

 

L’histoire

C’était en 1860. Douarnenez était alors une ville prospère. La pêche donnait bien. Les halles regorgeaient de marchandises les plus diverses et de clients. Près des halles, place Gabriel-Péri, florissait la boulangerie Crozon. Beaucoup de travail, beaucoup de monde, surtout les jours de marché.

 

Un jour, alors que le magasin avait été précocement « vidé », la patronne dit a son employé, Yves-René Scordia, « Il ne reste rien, fais nous quelque chose ». Le brave homme utilisa donc ce qu’il avait sous la main : de la pâte à pain, du sucre et du bon beurre salé breton. Il mélangea le tout, en fit une pâte feuilletée qu’il enfourna. Le kouign amann était né.

 

L’emblème

Une aventure qui dure depuis presque 150 ans. Avec des hauts et des bas. En 1999, Alain Le Berre réussit à réunir tous les boulangers de Douarnenez. Ils créent leur association. Le véritable kouign amann de Douarnenez, fabriqué par des artisans locaux devient rapidement une vedette médiatique et l’emblème de la ville.

 

La recette pour six personnes

Il faut d’abord fabriquer la pâte à pain. 170 g de farine (type 55), 3 g de sel, 3 g de levure de boulangerie et 120 g d’eau froide. Vous mélangez le tout et travaillez la pâte pendant 3 à 4 minutes. Mettre en boule et laisser reposer 5 mn.

 

Farinez le plan de travail, étalez la pâte en rond et déposez 150 g de beurre demi-sel de baratte sur la pâte. Ajoutez 110 g de sucre et quelques gouttes de vanille liquide. Puis donnez trois tours, c’est à dire pliez la pâte une fois, deux, trois fois. Aplatissez-la dans un moule beurré. Dorez au lait (50 g) et rayez en losange avec un couteau.

 

Caramélisé et Moelleux

Mettre au four, pendant 30 mn, à 210°. Le bon kouign amann est caramélisé dessus et dessous, feuilleté et moelleux à l’intérieur. On le déguste tiède et c’est nature qu’il est le meilleur. Il peut se conserver 5 jours. Il se congèle aussi très bien. Vous le repasserez au four  pour qu’il retrouve son « croustillant ».

 

Le record

Samedi, Alain Le Berre et Franck Apeffel ont apporté un Kouign amann de 1,10 m de diamètre. Le record du plus grand kouign amann du monde a été établi en 2001, à l’occasion d’un téléthon. 2,07 m de diamètre. A Douarnenez, bien sûr.


Alain Le Berre et Franck Apeffel.



Ils ont goûté le vrai kouign de Douarnenez. (Penhars Infos aussi !).
Par Penhars infos - Publié dans : Brèves
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés