Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

10-11-1138.jpg

(Chacun trouvera sa propre légende)

 

Le conseil de quartier de Penhars a proposé, lundi soir, à la MPT de Penhars, de dresser, devant et pour les habitants, le bilan de son travail.

 

32 personnes ont participé à cette réunion et, parmi elles, une dizaine qui ne font pas partie de ce conseil, venues " pour voir ce que c'était ". Il est vrai que depuis l'installation officielle des quatre conseils de la ville, le 13 juin 2009 au Chapeau Rouge (cliquez ici), la majorité des Quimpérois ignore totalement ce qui se fait dans ces conseils. Puisque ces réunions n'étaient pas ouvertes au public et qu'il n'y avait pas, jusqu'à la semaine dernière, de communication publique avec l'ensemble de la population.

 

Lundi, après un tour de table de présentation, Martine Petit, l'adjointe chargée de la participation à la vie démocratique, a rappelé la démarche qui avait guidée la Ville dans la mise en place de ces conseils : " Développer la participation des habitants "... " que les habitants puissent leur point de vue sur toutes les décisions publiques "... " une instance de débats et d'enrichissement "...

 

La composition du conseil

A Penhars, ils sont 35, élus pour un mandat de deux ans renouvelable une fois. Une partie tirée au sort sur les listes électorales et l'autre représentant des associations. Des volontaires dont l'ajointe au maire a souligné "l'implication et l'assiduité aux réunions " mensuelles. Les conseillers sont répartis en trois groupes de travail : l'urbanisme, les déplacements et le lien social. L'ordre du jour des réunions et les orientaions sont choisies par un collectif de huit membres qui se réunit aussi une fois par mois.

 

Jusqu'à maintenant, tout vous paraît clair, net ... et bien expliqué. " Penhars Infos, pensez-vous, est entré au service de com' de la mairie ! ". C'est au moment du bilan réel que le discours dans la salle est devenu plus vrai. Et peu à peu on a senti quelques " tâtonnements " dans la marche de ce conseil. Quelques frustations de ne pas recevoir de la mairie les dossiers qu'il souhaiterait. " A Strasbourg, ils connaissent les mêmes problèmes ! " dira Patrick Féron, le responsable chargé des conseils de quartier à Quimper.

 

Rôle consultatif

Le conseil de quartier n'est pas un conseil municipal bis. Il n'a qu'un rôle consultatif. Et son avis ne sera pas obligatoirement suivi par les élus ni par les services techniques de la ville.Sert-il même de relais aux doléances des habitants ? Pas sûr. S'il y a un problème de nuisances dans un quartier, les gens d'adressent directement aux élus.

 

En plus d'un an d'existence, le conseil de quartier de Penhars a travaillé sur de nombreux sujets. Comme l'Agenda XXI (développement durable), l'écoquartier de Kervalguen, le centre commercial de Kermoysan, la maison de quartier du Corniguel, le pôle Max-jacob, le schéma de transport de la ville, la sécurité aux abords des écoles, la suppression de la CLIS à l'école de Kergestin, le projet éducatif local de la ZEP... Des sujets très variés sur lesquels son action risque de ne pas être très efficace. Ils ont également réfléchi sur la Voie Verte (cliquez ici).  Mais leur idée d'installer une voie douce (piétons et cycles) le long des rails semble irréaliste et dangereuse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

micamical 26/11/2011 00:07


Bonjour, c'est pire que celà choisis?... je m'étais incrit de deux manières diffèrentes, je suis agrèablement surpris qu'ils n'ont pas atteint leurs quotas(sic)

Reunig Kozh 03/12/2010 13:20



Le bonjour du vieux phoque






Loeiz 03/12/2010 13:13



Salut cordial ( il en faut, du cordial, par les frimas qui courent), à Penhars Infos et à Reunig Kozh, vos débats prouvent qu'il y en a encore dans les "bulbes" à Penhars!


P.S.J'aime bien le nom "reunig kozh", mais savez vous ce que celà veut dire en breton?


Tout simplement "vieux phoque"!


Bonne journée à tous, Loeiz.



Reunig Kozh 02/12/2010 22:58



Quand je lis "élu" pour moi je comprends qu'il y a eu une élection avec isoloir, bulletin de vote, dépouillement, etc...


Pour moi le sens des mots est le sens commun. Désolé de ne pas avoir compris que ce blog faisait référence à la signification religieuse de choisi par dieu qui dans ce cas serait plutôt ironique



Reunig Kozh 02/12/2010 17:55



Le terme "élus" est incorrecte. Les membres sont soit tirés au sort, volontaires ou représentants d'associations comme il est dit dans l'article. Employer le terme "élus" risque de mal comprendre
le role des conseils de quartiers


Chacun des  conseillers ne représente que lui-même et donne son avis propre sur les dossiers qui lui sont soumis par la municipalité ou le conseil de quartier lui-même. Il n'a pas à se
préoccuper d'un électorat pour un éventuel renouvellement de mandat. Son mandat de deux ans ne sera renouvelé qu'une fois, sans élection


C'est toute la particularité de ce genre de conseil et sa richesse. Il réfléchit sans contrainte extérieure. Il est en quelque sorte un conseil de sages. Il est vrai aussi que son avis
consultatif ne sera pas forcément suivi par le conseil municipal qui lui est le représentant des électeurs



Penhars infos 02/12/2010 21:16



Dans les quelques articles que j'ai écrits sur les conseils de quartier je n'ai jamais parlé d'élections. Il faut prendre ce mot " élus" dans son premier sens : ceux qui sont "choisis", ceux qui
sont " triés ". Et je sais que dans mon quartier tous les volontaires n'ont pas été choisis, n'ont pas été " élus ".