Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

10 01 179 

Le grillage nouveau est installé par Alain,  Erwan et Martial.

Il aura fallu cinq mois pour que soit réinstallée la clôture qui sépare le jardin de l’imam du jardin du presbytère de Penhars.

 

Quelle affaire ! Vous vous rappelez ? C’était en plein été, un jour qu’il faisait beau. Le 19 août. Au cours de sa promenade quotidienne pour glaner quelques nouvelles, Penhars Infos « tombait », nez à nez, sur une équipe d’employés municipaux qui avaient commencé à détruire la séparation, grillage, plantes et arbustes, entre le jardin potager et fruitier de l’imam et le jardin d’agrément du presbytère.

 

Sans concertation

Colère de Penhars Infos et de l’association des Musulmans de Quimper qui avait reçu un courrier la veille de l’opération. Le curé, qui était en vacances, n’avait jamais été prévenu. Finalement, ce «réaménagement » fut annulé en fin de matinée. Mais le temps de branler ou de mettre en branle, si vous préférez, les responsables politiques et techniques de la ville, le grillage était enlevé.

 

Vous retrouverez toute cette histoire en cliquant ici. Une occasion de revoir des photos de beau temps.

 

Parisienne

Ce matin donc, Alain, Martial et Erwan, de l’entreprise « Jardins Services » ont mis en place un grillage tout neuf. « Une clôture parisienne », précisent les ouvriers, « et c’est du bon !». L’autre aussi était de qualité ! M’enfin, que dire ? Sinon que ce jour-là, la Ville a fait une connerie. Amen.

 

La nouveauté est que, cette fois, on a laissé de la place pour un portillon entre les deux jardins. Il sera livré bientôt. C’est pour que les jardiniers de la ville qui entretiennent, fort joliment d’ailleurs, le jardin du presbytère (loi 1905), puissent aussi entretenir la haie du côté de la mosquée.

 

Terrain municipal

Combien de temps vont rester en place le grillage et le portail ? « Une éternité », pensez-vous. Pas si sûr. Les deux jardins appartiennent à la Ville et les services techniques ont gardé leur projet de « mise en valeur » de ces lopins. Elle se fera bien un jour et ce grillage alors…

 

P.-S. Alain, un des installateurs du grillage, sculpte, à ses heures. Penhars Infos vous en a parlé dans l’article « T’as un beau Q, tu sais » (cliquez ici).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article