Autour du monde

Météo

Publié par Penhars infos

10 09 730

Jean-Corentin Pelliet.

 

10 09 729

Georges Thao.

 

 Jean-Corentin Pelliet (76 ans) et Georges Thao (67 ans), tous deux sonneurs au bagad Ar Re Goz de Quimper, ont reçu, ce matin, la médaille d'honneur des sociétés musicales et chorales décernée par le ministre de la culture.

 

Les premiers dans le département. La cérémonie s'est déroulée au local du bagad, rue Bourg-lès-bourgs, en présence de la sénatrice Maryvonne Blondin, de Loïc Philippon, conseiller municipal délégué aux diversités culturelles et à la langue bretonne, représentant du maire, de Guy Leroux, vice-président de la BAS 29, de Dénès Le Corre, président d'Ar Re Goz, des sonneurs du bagad et de nombreux amis.

 

Transmettre

Bien plus qu'une cérémonie officielle, ce fut une fête de famille, avec musique et danse, ce qu'il faut d'émotion et, surtout, le plaisir d'être ensemble. La famille de tous ceux qui, avec conviction, ont à cœur de faire vivre la culture bretonne dans toutes ses richesses. " Des hommes de transmission " dira Loïc Philippon. Mais on en comptait beaucoup dans la salle. Hommes et femmes.

 

C'est en 1950 que Jean-Corentin Pelliet est entré à la Kevren Glazik qui deviendra plus tard le Bagad Kemper. Membre et président de plusieurs associations culturelles, il reçoit en 1999 la médaille de la Jeunesse et des sports. En 1973, il est membre-fondateur du bagad Ar Re Goz . " A l'époque, dit-il, on ne nous donnait pas trois mois à vivre ! ". Georges Thao s'y inscrit en 1974. C'est " le pêcheur ", celui qui défile en vareuse rouge. Sonneur depuis 1960, ancien du bagad des " arpets " de St-Mandrier.

 

Ar Re Goz

Le bagad Ar Re Goz , à sa création, regroupe des anciens sonneurs de différents bagadoù de la région. D'un certain âge. A l'époque, 40 ans, au minimum. Ils ont deux caractéristiques. D'abord, chacun et chacune de la cinquantaine de sonneurs conserve le costume de son terroir. On y trouve beaucoup de Glazik de la région de Quimper mais aussi des Bigoudens, des gens de l'Aven, du pays Pourlet ou la vareuse de marin pêcheur de Georges.  Leur autre spécialité, ce sont les airs traditionnels, parmi lesquels ceux que jouait la première kevren de Bretagne, celle des Cheminots de Carhaix.

 

Participer aux concours

Ils ont maintenant une trentaine d'airs à leur répertoire. " Cadoudal ", " Ar Galv ", " La marche des Reines de Cornouaille ", " L'hermine "... Et puis, il y a quelques années, ils ont demandé l'aide des moniteurs de la BAS, comme les jeunes. Plus justes, plus de cohésion du groupe. Du coup, ils ont décidé de participer, dès l'année prochaine, au concours des bagadoù de la BAS, en 5ème catégorie, " comme des jeunes ", et on pourrait avoir de bonnes surprises.

 

Le bagad Ar Re Goz recrute dans les trois pupitres : bombarde, cornemuse et batterie. Sans limite d'âge. Les débutant(e)s sont les bienvenu(e)s. 

 

10 09 718

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SERRE Roger 22/11/2010 14:04



J'ai eu la très agréable surprise de revoir ce jour au journal de TF1,un ancien arpette des années 59/61.Je veux parler de THAO Georges,du Bagad de quimper.Si ce message peut lui
parvenir,peut-être se souviendra-t-il de moi.Nous etions dans les mêmes compagnies en 2B et 1B en fin 60 et debut 61.J'espère que ce message lui parviendra.



PELLIET Gwenn 20/09/2010 09:43



Merci à Papa Jean-Corentin (et Maman Denise) de m'avoir transmis les notions de danse et de musique bretonne, qui donnent tant d'émotions par les airs interprétés - ancienne du cercle celtique
des Eostiged ar Stangala - et talabarder à l'occasion lors d'animations.