Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

juin07 360-copie-1
La Ville va acheter la chapelle du Moustoir et le terrain.


A l'ordre du jour du conseil municipal de vendredi prochain est inscrit le rapport " Acquisition du site de l'ancienne chapelle du Corniguel ", présenté par Odile Vigouroux, adjointe chargée de Penhars.

Une décision qui devrait satisfaire les riverains tant ce bâtiment était devenu une " verrue " dans ce quartier résidentiel. Souvent squatté et même vandalisé en juin 2007 (cliquez ici). Construit grâce à des dons, dans les années 60, il appartient, comme le terrain de 4500 m2, à l'évêché et à la paroisse Ste-Claire.

Le rez-de-chaussée est composé de salles d'accueil pour groupe. A l'étage, la chapelle. Mais l'édifice est fermé au culte depuis le 1er janvier 2002. A cause de la diminution régulière du nombre de fidèles et surtout, à case de la non-adaption du lieu aux nouvelles normes de sécurité. En février 2005, les propriétaires mettent en vente le bâtiment et le terrain, sur une base de 300 000€.

Maison de quartier
Les habitants du secteur, à l'époque, auraient aimé que la ville en fasse l'acquisition. Pour y construire, entre autres, une vraie maison de quartier, en dur, avec des services socio-éducatifs. Refus de la municipalité (Alain Gérard, André Guénéguan). Les propriétaires ont alors pensé à des promoteurs, en souhaitant favoriser des projets de mixité sociale. Finalement, pour des raisons diverses, le site n'était plus à vendre.

Maison de retraite
Puis, cette année, l'équipe municipale de Bernard Poignant a sorti un projet de construction d'une maison de retraite au Corniguel, qui serait gérée par la fondation Massé-Trévidy. Sur le site de la chapelle ou celui de la maison communale du Moustoir (cliquez ici).  En fait, parce que les deux terrains étaient trop petits, la maison de retraite sera construite à Prat-Maria (Ergué-Armel).

Concertation
Que faire donc de cette ex la chapelle St-Yves ? La Ville va l'acheter, au prix fixé par les Domaines. Ce sera officiel vendredi soir. Mais pour y faire quoi ? On ne le sait pas encore. Ce sera l'occasion d'une vraie concertation avec les habitants.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

KERDRANVAT JEANNINE 16/12/2009 17:10


C'est vrai ce que tu dis, Cathy ! Et je me souviens que le prêtre responsable de la paroisse Sainte Bernadette à l'époque avait lancé  un emprunt auprès de ses paroissiens pour
financer la construction, en précisant que les intérêts seraient plus forts que ceux du Crédit Agricole ! C'est pas rien quand même... Le temps a passé, hélas, mais nous avons quand même passé de
bons moments dans cette chapelle ! Jeannine


pierre 16/12/2009 17:08


vous écrivez "concertation avec les habitants". Si c'est comme pour la suppression des 3 écoles, ça va pas être terrible.


cathy 16/12/2009 16:47


Que de moments vécus dans ce lieu, de nuits blanches à refaire le monde et surtout l'apprentissage de ma vie militante et associative à travers mon engagement en JOC... sI ces locaux
pouvaient parler...