Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos


Le monument aux Morts de Primelin. 



Demain, 11 novembre, date anniversaire de la signature de l’Armistice 1918, tous les monuments aux Morts seront fleuris à la mémoire de ceux qui se sont battus pour la France.

 

Avec des discours dans lesquels on exaltera sans doute l’ « Honneur de servir la Patrie ». Ici et là, peut-être, évoquera-t-on la stupidité et les brutalités de ces guerres, le désir des hommes de vivre en paix.

 

Sur ces monuments, des combattants, la baïonnette au fusil, des veuves éplorées. Pas toujours. A Primelin, petite commune du Cap Sizun, près d’Audierne, on a érigé, à la fin des années 80, un monument totalement différent, un monument « pacifiste », le seul du Finistère.

 

A bas les guerres

On y voit un garçonnet nu qui, de toutes ses forces, essaye de faire tomber des blocs de pierre symbolisant les guerres. « A bas les guerres ! ». Sur le socle, une inscription : « A nos morts ». De chaque côté, des plaques où sont gravés les noms des hommes de la commune, morts pour la France.

 

L’ensemble est émouvant et fait réfléchir. Si demain, par exemple, vous assistiez au dépôt de gerbes sur ce monument, quels sentiments éprouveriez-vous en chantant la Marseillaise ? « Aux armes, citoyens ! Marchons. Qu’un sang impur abreuve nos sillons ! ».  

 

Les cérémonies à Quimper

A 9h15, dépôt de gerbes sur les monuments aux Morts de Kerfeunteun, Ergué-Armel et Penhars, en présence des adjoints au maire chargés de ces quartiers.

 

A 10h, messe à la cathédrale. Après l’office religieux, les officiels se rendront en cortège au cimetière Saint-Marc  pour la cérémonie départementale de commémoration organisée par la Préfecture et la délégation militaire départementale. Le piquet d’honneur sera formé de marins de l’aviso LV Le Hénaff, d’un détachement de l’ESM 3 St-Cyr et de l’école navale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article