Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

 

J’ai vu un dieu. Oui, m’enfin, une icône, un saint patron. Dans la presse papier locale. Dans le journal-missel des Verts quimpérois.

 

J’ai vu Daniel Le Bigot, adjoint au maire de Quimper, chargé de l’urbanisme et du cadre de vie. Gonflé à bloc, au retour des journées de son parti. Mais sur la photo, on ne voit que le tronc. Et il s’adresse au peuple, par le truchement du rédacteur en chef du Télégramme, Thierry Charpentier. (page 13, ce jour, édition de Quimper).

 

La planète

J’ai choisi un passage. « …l’échelle pertinente, ce n’est plus la société française, c’est la planète entière ». Ça me rappelle un discours qu’avait commencé André Malraux dans un meeting électoral aux Halles du Chapeau Rouge : « Je suis venu vous parler du destin du mooonde ». Un charivari bien orchestré l’avait empêché de prononcer un mot de plus.  Penhars Infos y était !

 

La croisade

Les « fidèles » boivent ses paroles, source de vie pour une re – création. La croisade pour sauver la planète. Et faire un bon score aux élections régionales. Ils peuvent  y croire d’autant plus que les Uèmepés vont s’éclater sous la baguette de Bernadette Malgorn. (On en reparlera bien vite).

 

Et voilà que dans l’article, Daniel Le Bigot assure : « La proximité n’est pas l’un des fondamentaux du discours politique ». Ça n’a l’air de rien mais cette petite phrase annonce quoi ? La disparition des communes, des cantons, des départements ? Une politique de diktats imposés par ceux qui savent ce qui est bon pour nous ? Et qui vont nous imposer « leur » vision par un « discours fort » ?

 

Tir à boulets rouges

La fin de l’article est encore plus étonnante. Daniel fait sa Cène. Il explique que les 13 conseillers municipaux Verts sont « plus mobilisés » que les 25 autres conseillers de la majorité PS et gauche plurielle. Qu’il y a un « frein » à la majorité municipale (l’expression est du journaliste), et que ce « frein » est le maire lui-même, Bernard Poignant , également président de Quimper Communauté. Auquel Daniel Le Bigot reproche de « travailler en consensus avec les autres maires de la communauté ». « C’est un des blocages, dit-il, qui nous empêche d’avoir un discours fort ». Ça va « dialoguer » dur au prochain conseil municipal pour trouver un consensus sur la politique de proximité. La campagne est tout verte.

 

Not’maire pourtant, il fait des efforts. Aujourd’hui, il a levé la main de son guidon pour saluer Penhars Infos. Car il circule à vélo, comme le préconise son ami et adjoint Daniel Le Bigot.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

le bigot 27/08/2009 10:51

bonjour penhars info penser globalement, agir localement reste un principe pour nous les écologistes. C'est une constante . Le projet politique des écologistes pose effectivement la question de la survie d'un modèle de développement mondial qui conduit a la disparition de nos ressources et a la détérioration du climat. C'est il me semble, le rôle du politique.L'action des élus écologistes se traduit par des implications au quotidien, le schéma transport, les éco-quartiers... c'est pour cela que nous avons été élus et nous le faisons. par ailleurs je peux vous assurer que nos relations, (Bernard et moi même) restent profondément marquées par le respect, la loyauté ce qui  a mon sens n'exclu en rien l'indépendance et la liberté de s'exprimer. 

jordi 26/08/2009 16:23

Rigolez, mai les verts vont sauvé la planete.

Reunig Kozh 25/08/2009 23:01

Je n''ai pas dû lire le même article de presse J'ai compris que la personne du président de Quimper Communauté, ici B.Poignant, n'était pas le frein mais sa fonction qui lui impose de travailler au consensus. Grosse différence