Publié par Penhars infos

 



Pendant toute la semaine du Festival de Cornouaille, les rues de Quimper vibrent chaque jour aux sons du bagad du Festival.

 

Un bagad peu ordinaire : il ne vit que pendant le festival. Comme cet oiseau légendaire, le phénix, il renaît, tous les ans, depuis 2004. A chaque fois, un peu plus grand, grâce à l'arrivée de nouveaux éléments. Ce sont de jeunes sonneurs, une quarantaine cette année, entre 13 et 18 ans, issus de différents bagadoù de la région. De Quimper, de Bannalec, Plomeur, Plomodiern, Douarnenez...

Et ces jeunes musiciens ont accepté d'animer bénévolement le centre ville, du lundi au vendredi. Ils défilent deux ou trois fois par jour sous la direction du pen soner Jean-Louis Hénaff, encadrés par deux moniteurs de la BAS, Jean-Yves Magrie et Xavier Chabry. A leur répertoire, deux suites d'airs à danser et quatre airs composés par Jean-Louis, " pour la circonstance ".

Un badge
Leurs motivations ? Se retrouver entre jeunes dans un cadre festif, donner un coup de main, travailler avec des moniteurs chevronnés et reconnus. Et aussi d'avoir le badge qui leur permet d'accéder gratuitement aux spectacles proposés par le Festival. 




Jean-Louis, le pen soner du bagad du Festival.

Commenter cet article

Mewen LE CORRE 26/07/2009

Bravo, bel article  . C'étaitune joie de défiler dans les rues de Quimper pour vous !