Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

A la suite de ses rencontres avec les habitants du quartier, Hélène Doussot a monté une exposition et a créé une chorégraphie. 

 

On se souvient que dans l’article du 17 mars dernier, Hélène Doussot avait lancé un appel aux habitants de Penhars « Confiez-moi un objet ».

 

Ce collectage était une partie du projet artistique « Changement de points de vue », proposé par la compagnie Patrick Le Doaré, dans laquelle Hélène est danseuse, et réalisé dans le cadre du Contrat urbain de cohésion sociale de Quimper.

 

Les 63 objets qu’on lui a confiés sont rassemblés dans une exposition dont le vernissage a eu lieu, ce midi, à la salle polyvalente du collège Max-Jacob. Des objets simples, très variés, qui sont chacun une trace de la vie d’un habitant mais dont l’ensemble forme une mémoire collective du quartier.

 

Émotion

Et chaque objet est accompagné d’un petit texte rédigé par son propriétaire. Ce qui lui donne « du cœur, de la force et du sens », comme l’a dit ce matin Patrick Le Doaré. Il a raison. Le visiteur s’approche, intrigué ou amusé par une paire de bottes, un gri-gri indien, des peluches ou des médailles. En lisant le texte, il comprend mieux, il est touché par une certaine émotion.

 

Chorégraphie

« Tout un quartier a parlé », ajoutera Patrick Le Doaré. Grâce à Hélène Doussot qui, pendant des mois, a rencontré les habitants, jeunes et adultes, les a écoutés, les a convaincus.  Elle a reçu les objets, elle a retenu des mots, des phrases et des gestes. Avec tout cela, elle a monté l’ exposition qu’il faut voir, absolument,  et elle a aussi créé un chorégraphie que l’on pourra découvrir à la fin du mois.

 

L’exposition est ouverte au public les 3, 4 et 5 juin, de 10h à 18h30, salle polyvalente du collège Max-Jacob. Entrée libre.


Le vernissage de l'exposition.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

libellule 02/06/2009 21:25

j'aurais pas cru que l'artiste aurait recueilli tant de souvenirs = 60 !
C'est bien que ce soit prêt pour l'aujourd'hui, fête du quartier= 40 ans après..
ça veut dire que l'on va de l'avant; déjà une population à multipler par = 10
Ouais, on est content qu'on est ensemble écrit ces pages d'Histoire: Merci Hélène