Autour du monde

Météo

Publié par Penhars infos

Une Maison de Quartier dans un secteur très calme. 




Penhars Infos a récemment évoqué le projet d’implantation d’une maison de retraite dans le quartier du Corniguel. Les habitants s’interrogent sur le choix du site et sur l’avenir de leur Maison de quartier. (relire l’article).

 

Ce matin, un groupe de riverains a contacté Penhars Infos pour qu’il publie la lettre ouverte qu’ils adressent aux élus, aux responsables de la fondation Massé-Trévidy, à l’Évêché, à leurs voisins. Voici donc leurs observations.

 

Lettre ouverte

« Suite aux articles de presse des 18, 25 mars et 2 avril 2009, où il est question de l’implantation d’une maison de retraite gérée par Trévidy sur la parcelle de 7500 m² sur laquelle est placée la Maison de Quartier du Corniguel, quelques observations s’imposent :

 

Cet établissement d’hébergement permanent calme pour 90 résidents, ne génère certes pas de nuisances propres pour le voisinage . Mais il fonctionne 365 jours / 365, et induit un nombre de personnels permanents conséquent, complétés par des soignants libéraux (médecins, infirmiers, kinés, personnels des labos, pédicures…). Ceux-ci, utilisent peu ou pas les transports en commun pour l’exercice de leur profession. Cela induit un certain nombre d’allers puis de retours de voitures différentes pour les 90 personnes et une zone de stationnement conséquente. Le va-et-vient des ambulances et livreurs n’est pas non plus à négliger ainsi que les véhicules des familles et amis.

 

Par quel réseau routier se fera l’acheminement dans ce terrain en impasse (Le chemin de Kéraval étant piétonnier) ? Les rues Youenn Drézen et Gaston Esnault seront-elles contraintes à absorber ces passages ? Un sens unique avec un aller et un retour est-il envisagé ?

 

Lotissement du Moustoir

« Mieux vaut prévenir que guérir ». Des riverains copropriétaires du lotissement du Moustoir ne souhaitent pas en arriver à une situation identique à celle de la polyclinique St Yves sur l’autre rive.

 

En revanche, la Maison de Quartier que nous souhaitons voir s’améliorer , génère peu de trafic automobile : quelques professeurs, quelques usagers excentrés, la majorité des adhérents venant à pied ! Et, notons qu’elle ne fonctionne pas 24h/24 ni 365 jours/365, et qu’elle se trouve là à notre demande.

 

D’autre part lorsque la Mairie aura acheté le terrain de l’ancienne chapelle St Yves, chemin de Kerlagatu, site idéal et préféré pour une maison de retraite : jardin, petit bois, environnement calme, et surtout accès immédiat au carrefour, aucun riverain  ne serait gêné par le passage de véhicules et ambulances… Là, pourraient se côtoyer les promeneurs : adultes, enfants et personnes âgées dans un parc remis en valeur.

 

Parcelles libres

Il reste encore d’autres parcelles libres sur le quartier : près de l’Ecole de Kervilien, face au long séjour de Ti Créach (les allées et venues de certains soignants pourraient se conjuguer sur les deux sites sans bouger leur voiture…). Et également d’autres champs près du chenil, vers le port du Corniguel avec vue sur la Baie et en zone verte !

 

Qu’il s’agisse de la parcelle chemin du Moustoir ou de celle située chemin de Kerlagatu, des copropriétaires du Lotissement du Moustoir souhaitent une concertation démocratique prenant en compte les nuisances générées en flux de véhicules et en stationnement ».

 

NB : les intertitres sont de Penhars Infos

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bidoule 27/04/2009 18:20

Je pense que c'est precisement une bonne idée de faire qq chose au Corniguel, tout l'argent va QUE pour le meme quartier!  Oui, la bas il y a des activites, oui, la bas il y a des buses en permanence, oh! oui qu'il y a bcp des choses, mais en detriment peu etre des autres quartiers... Le Corniguel a du potenciel... Merci en fin de preter attention!

Jacques 03/04/2009 22:36

C'est vrai que ce n'est pas bonne idée que nos anciens aillent au Corniguel. Ils risquent de mourir soit d'ennui, soit des mauvaises langues.On y croise jamais personne, des champs et de pavillons bourgeois à perte de vu, des commerces d'un autre temps, très mal déservi par les bus, la galère pour circuler à Lududu, pas de jeunes dans les rues, beaucoup de retraités ou pré-retraité,...Honnêtement, je n'aimerai pas y finir mes jours. Je préfère encore aller à Kermoysan. Au moins, il y a de l'animation au quotidien.

nicole plouzennec 03/04/2009 12:06

il apparait interressant de mettre tous les couts en paralleleachats cession de parcelles bails d utilisation...demolitions...terrassements parkings achat de terrains annexes...nouveau carrefour  amenagements routiers...un aspect non evoque  : l engorgement de l acces au rond point de lududu!!!!!!

nicole plouzennec 03/04/2009 12:01

encore merci ,  voila de la democratie locale participative !!!!