Autour du monde

Météo

Publié par Penhars infos

 Cette gravure de Sandrine a fait la couverture d'une revue d'art.

 



Jusqu’au 29 avril, la graphiste brestoise Sandrine Péron « accroche » ses robes sur les murs de la salle de documentation de l’université Kelenn à Penhars.

 

Toutes ses robes ? Non, une seule, toujours la même et toujours autre, déclinée avec des tailles et des motifs différents. Une vingtaine de fois. « La robe, explique l’artiste, est un objet typiquement féminin. Cette déclinaison, pour laquelle j’utilise toutes les techniques de la gravure, est comme un hymne à la femme ».

 

Les réclames des années 50

L’histoire des femmes des années 50. L’époque où elles ne pouvaient être que secrétaires, couturières, institutrices ou ménagères avec le repassage, la cuisine ou la lessive. Comme le montrent plusieurs tableaux où, à la manière de Andy Warhol, Sandrine pose côte à côte ses gravures de robes sur des fonds de publicité de ces années. Une de se robes a fait la couverture d’une revue d’art dans les pays du nord de l’Europe.

 

Avec François Berthier

Le deuxième thème de cette exposition est l’oiseau. Stylisé au maximum dans sa forme et ses couleurs mais avec assez de repères pour que l’on puisse reconnaître la pie ou le rouge-gorge…Sandrine Péron propose aussi quelques œuvres travaillées en commun avec son époux, le photographe François Berthier. « Nous avons voulu associer nos deux univers, nos deux techniques, l’une artisanale et l’autre contemporaine ».

 

Kelenn, 3, rue de Vendée à Quimper. Tél 02.98.95.55.99

L’exposition est ouverte du lundi au vendredi, de 9 h à midi, de 13 h à 17 h 30.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article