Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

Tout est en place, à Penhars, pour les demandes de passeports biomértiques. 




Le « Dispositif recueil », c’est à dire tout le matériel nécessaire à l’établissement de la demande des nouveaux passeports biométriques, a été installé, hier, à la mairie annexe de Penhars.

 

2000 communes françaises dont 30 dans le Finistère ont été ou vont être équipées de ce matériel conforme aux instructions européennes. Il y aura quatre « dispositifs » à Quimper : deux en mairie centrale, un à Ergué-Armel et un à Penhars.

 

L’ensemble du matériel, livré par l’état, se compose d’un ordinateur, d’un bloc pour la prise d’empreintes digitales numérisées (huit doigts), d’un appareil photo numérique Nikon, fixé sur un bras amovible, d’un scanner, de deux colonnes néon pour l’éclairage et d’un panneau gris-clair pour le fond de la photo.

 

Ce « Dispositif recueil » a-t-il été imposé ou est-ce une demande de la ville ?

Ni l’un, ni l’autre. En fait, quand on l’a proposé à la ville de Quimper, au printemps 2008, le maire, Bernard Poignant, l’a accepté. Car il ne voulait pas demander aux Quimpérois d’aller faire leur passeport ailleurs. Chaque année, à Quimper, on compte 2500 demandes de passeports.

 

Chaque « Dispositif recueil » est-il réservé à une zone géographique d’habitants ?

Non. Pour le passeport biométrique, on pourra faire sa demande où on veut, dans l’une ou l’autre des 2000 communes équipées du dispositif, en sachant bien toutefois que le « demandeur » devra se présenter au même bureau pour recevoir son passeport en « mains propres », environ une semaine plus tard.  Un habitant de Quimper centre peut très bien poser sa demande à Penhars ou à Brest.

 

La photo devra-t-elle être obligatoirement prise en mairie ?

Pas du tout. Le demandeur peu apporter ses photos d’identité, à condition qu’elles respectent les normes légales et strictes. Sur la taille, sur le fond, sur la pose. Tête droite, pas de couvre-chef, pas de sourire, yeux parfaitement visibles et ouverts, pas de reflets sur les lunettes, pas de montures épaisses, verres teintés ou colorés interdits. Si on apporte ses photos, le passeport coûtera un euro de moins. (88€ au lieu de 89€).

 

Qui prendra la photo à la mairie ?

Pour le moment, rien de précis. Le maire de Quimper n’a pas encore décidé si la fonction photo serait mise en service dans sa ville. On aura des précisions dans une quinzaine de jours. D’autres maires, en France, ont refusé de prendre ces photos pour « ne pas gêner le travail des photographes professionnels ». C’est un vrai problème.

 

D’autant plus que le dispositif en place pour les passeports biométriques pourrait bien servir, à plus ou moins long terme, pour les cartes d’identité. Des tirages en plus pour les employés de mairie, en moins pour les photographes.

 

Quand pourra-t-on obtenir un passeport biométrique à Quimper ?

« Des arrêtés ministériels établiront les dates à partir desquelles les règles fixées par le décret publié au journal officiel du dimanche 4 mai 2008 seront applicables dans les départements de métropole et d’outre-mer ». Dans le Finistère, on devrait obtenir un passeport biométrique à partir de la mi-avril.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article