Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

Catherine Marc, directrice de l'Ecrithèque à Penhars. 

 



Vendredi soir, Catherine Marc et son équipe accueillaient invités et voisins pour l’inauguration du nouveau local de l’Ecrithèque, rue de Kergestin.

 

« L’association Ker-Hars », a rappelé Catherine Marc, « a été créée en 1995 pour permettre aux habitants du quartier de s’exprimer grâce au journal « La Passerelle ». Nous étions alors des locataires de la tour L3 ». Rejoints par d’autres, des adultes, des enfants. Les ateliers d’écriture étaient nés. A l’Ecrithèque, rue de Vendée, jusqu’au déménagement, en janvier dernier, pour cause de rénovation urbaine.

 

Tout au long de ces années, l’association a évolué, s’est ouverte, au fil des rencontres. « Nous avons toujours l’envie de construire de nouveaux concepts pour amener les gens à s’exprimer, pour qu’ils n’aient pas peur d’écrire », a expliqué la directrice.

 

Passions et rêves
En 2008, par exemple, l’association a publié un livret, « Zut et Zet ». Tout est parti de « caisses à mots » déposées dans différents commerces du quartier, dans les écoles, à la maison de retraite. A partir des mots que les gens leur ont confiés et dans des rencontres dans des endroits les plus variés, comme au PMU, ont éclos des textes qui parlent de la vie quotidienne, des difficultés, des passions, des rêves…

 

Le projet de l’association, cette année, s’intitule « Le quai des écrits ». Qui nous donnera l’occasion de rencontrer, le 10 mai, sur les quais à Quimper, des écrivains et des éditeurs. « L’écriture, terminera Catherine Marc, est partout dans la ville, dans nos vies. Mais il faut souvent un déclencheur », une personne ou une association qui donnera l’impulsion.



Le nouveau local de l'Ecrithèque, rue de Kergestin.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article