Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

 

 Avant les travaux de démolition les entrées d'immeubles sont murées.




La deuxième tranche du programme de rénovation urbaine à Kermoysan est lancée. 132 logements, rues de Vendée et de Picardie, vont disparaître.

 

Comme l’annonçait hier Penhars Infos, la tour ILN (1 et 3, rue de Picardie) est vide. Vides aussi les appartements du 2 au12, rue de Vendée. Sauf deux qui ne tarderont pas à être « libérés ». Les locataires ont été relogés en concertation avec l’OPAC Quimper Cornouaille, soit sur le quartier soit dans d’autres secteurs de la ville. Dans de petits immeubles ou des pavillons.

 

Porte blindée

Pour le moment, les ouvriers de l’OPAC murent les entrées des immeubles. Parpaing et portes blindées. Les travaux de déconstruction (trier et vider tout ce qui n’est pas maçonnerie) et de démolition commenceront dans trois ou quatre semaines. L’entreprise choisie, après appel d’offres, n’est pas la STPI de Guilers qui avait démoli la tour L3, la tour d’Anjou et le bas de la rue de Vendée. (voir dans la rubrique rénovation urbaine).On va découvrir une autre équipe.

 

Incidences sur le quartier

Dans le cadre de la rénovation urbaine, 362 logements sont démolis. Ce n’est pas sans incidences sur les écoles, les commerces et la vie du quartier. L’OPAC vient de livrer 36 appartements dans son immeuble rue du Maine et s’apprête à construire 26 autre logements…rue de Picardie, là où s’élevait autrefois l’immeuble « du tunnel ». Des logements non sociaux devraient apparaître rue de Vendée. Mais les promoteurs privés tardent à présenter des projets précis.

 

Le programme des équipements publics marche bien : le pôle enfance, la deuxième tranche de la MPT, le pôle administratif. Il reste cependant deux grosses « épines », la galerie commerciale et le pôle médical.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article