Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

Elus et chefs d'entreprises de la Cornouaille 



La cérémonie des vœux, cette semaine, à l’OPAC de Quimper Cornouaille,  a été l’occasion pour Georges Kergonna, le président, d’assurer de son soutien les différents acteurs du BTP.

 

Une déclaration reprise ensuite par Bernard Poignant, maire de Quimper et par Jacques Witkowski, secrétaire général de la préfecture. Dans la salle, de nombreux artisans et chefs d’entreprises, des maires et personnalités politiques  de toute la Cornouaille. « L’OPAC, a dit Georges Kergonna, est un gros donneur d’ordre. Il contribue chaque année à injecter plusieurs dizaines de millions d’euros dans l’économie et le bâtiment. Plus que jamais, je sais que les entreprises comptent sur nous pour les aider à passer ce cap difficile de la crise actuelle ».

 

En 2008, l’activité de l’OPAC a été forte. Mise en service de 305 logements neufs (244 locatifs et 61 en location accession à la propriété). L’office a également lancé la construction de 349 logements supplémentaires et obtenu le financement de 301 logements, au titre de la programmation.

 

« Traverser la mauvaise passe »

« L’OPAC de Quimper Cornouaille, a souligné Bernard Poignant, est le premier propriétaire de logements sociaux à Quimper ». Il a ajouté : « L’OPAC est un partenaire très important dans le logement des personnes les plus fragiles ». « Mais cette année 2009, il va falloir la traverser ! Peut-être 2010 aussi ! Qu’on traverse la mauvaise passe le plus rapidement possible ! ». Avec, il l’espère, l’aide du plan de relance annoncé par le gouvernement.

 

100 000 logements

A son tour, Jacques Witkowski, le secrétaire général de la préfecture, a évoqué « turbulences, crise » mais en faisant remarquer que « la Bretagne s’en sort mieux qu’ailleurs » et que « le Finistère est plutôt protégé, parce qu’il y a davantage de tertiaire, davantage d’agro-alimentaire ». « Cependant, a-t-il poursuivi, les indicateurs ne sont pas à l’optimisme ». Et d’assurer que l’Etat, par son plan de relance, s’engageait à « soutenir l’économie de manière durable » en programmant, entre autres, « l’achat et la construction de 100 000 logements ». Il a terminé en annonçant aux maires « le reversement anticipé de la TVA pour permettre aux communes de rembourser leurs investissements ».




Jacques Witkowski, secrétaire général de la préfecture du Finistère.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article