Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

 

 

11000 personnes ont clamé leur colère, ce matin, dans les rues de Quimper.

 

On n’avait pas vu une telle mobilisation depuis la manifestation contre la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour des élections présidentielles en 2002.


Le rassemblement à la place de la Résistance.


Le peuple était dans la rue. L’ensemble des syndicats ouvriers, des travailleurs du public et du privé, des pompiers, des postiers, des hospitaliers, des handicapés, des demandeurs d’asile, des chômeurs, des profs, des parents, des lycéens, des enfants pour dire à Sarkozy : « Stop ! On n’en peut plus. On n’en veut plus. Avec toutes tes soi-disant réformes et tes caprices, on va droit dans le mur. On en a marre des injustices et des diktats ».

















Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mm 30/01/2009 14:21

bravo à rock n bio !!!!encore un prof qui sait tout, qui est plus intelligent que les autres, et qui confond les adultes avec ses élèves !!!! quant on parle de telle ou telle chose, c'est souvent de l'extrapolation - rien à voir avec la définition encyclopédique - le but, c'est d'émettre une opinion, pas de faire une thèse ! ce ton professoral est ragoûtant - j'ai du mal à comprendre pourquoi vous ne vous défoulez pas sur l'espèce de malade qui veut tout casser ???? quel bel exemple : - vous êtes contre les radars ? pas grave, vous pouvez les casser ! - vous êtes contre les impôts ? pas grave, vous pouvez brûler les services fiscaux ! - vous êtes contre le président ? pas grave, vous pouvez plastiquer l'élysée ! - vous êtes contre votre voisin qui fait un peu de bruit ? pas grave, vous pouvez lui mettre une cartouche ! finalement, je revois mon jugement : je vais finir par trouver les anarchistes sympatiques !!!   

Penhars infos 30/01/2009 19:07


Je laisse mais c'est limite..limite. Je laisse pour le mot " ragoûtant " qui signifie en fait " appétissant ". Il ne peut s'employer que dans une expression négative comme " ce plat est peu
ragoûtant " .

Tout cela pour dire que je souhaite que vos commentaires restent polis. " Classe ", même si vous défendez des idées fortes, de celles qui portent à la réflexion. Evitons les invectives qui nous
mènent dans une impasse.

Ps: la messagerie de Penhars Infos est en panne depuis quelques heures. Il n'y est pour rien.



mfperon 30/01/2009 12:39

ouh! là! ça dérape? on pourrait croire à un débordement qui dépasse même le journaliste qui n'avait comme première idée simplement de nous tenir informés je suppose. Je ne suis pas persuadée que détruire même des immeubles appartenant à l'état soit gênant pour l'état et je ne vois pas comment ça résoudrait le pouvoir d'achat. Même à supposer que le SMIC soit remonté (pour avoir la paix), l'état recupérerait au moins autant sinon plus, par le biais des impôts, pour faire face aux réparations. C'est pas Sarkozy qui mettra la  main à la poche!On peut espérer que ce déploiement aura un peu égratigné son image de marque à laquelle il tient tant? Néanmoins, il a encore une côte de popularité qui avoisine 1 citoyen sur deux! ou alors les résultats sont manipulés?

Rock'n'bio 29/01/2009 19:57

Ah je m'excuse de vous demander pardon, mais je ne peux pas ne pas intervenir.D'abord, l'anarchie c'est pas le bordel. Relisez vos définitions, bon sang! Ou au moins documentez-vous! Ce n'est pas parce que des poseurs de bombes se réclament de l'anarchie, que l'anarchie c'est le chaos! La philosophie anarchiste est sans doute l'une des plus riches à étudier, et des plus passionnantes à mettre en oeuvre. Alors arrêtez un peu les discours "rumoristes".Ensuite, l'anarchie, ce n'est pas nécessairement tout casser. Ca n'a rien à voir.Mais surtout, je ne supporte pas qu'on maltraite les personnes en raison de leurs croyances ou de leurs idéologies. Les "aux chiottes les cathos" j'avoue que je ne comprends pas. Et c'est là que le Gégé n'est pas, à mon sens, anarchiste, contrairement à ce que certains semblent croire. On peut être anti-religion sans pour autant considérer que croire est une faiblesse. Et le respect de l'autre est un principe de base. Non, ça ressemble à autre chose, ça. Ah, et pour finir, identifier sud ou lcr à anarchiste, c'est une grave erreur.Voilà, merci de faire attention quand même.Et merci à Penhars-infos pour ces photos. Merci aussi à Sarko de nous avoir autorisé à défiler pour cette belle journée de carnaval. Quoi, ce n'était pas carnaval?

mm 29/01/2009 19:42

quel rapport avec les cathos ? et puis bonjour le respect des opinions différentes ! un catho, c'est aussi respectable qu'un anar ! tout foutre en l'air ! ça confirme la débilité des propos tenus ! j'espère que la presse locale va lire ces imbécilités ! des propos incitatifs au bordel qui devraient même être poursuivis en justice ! j'en appelle au gestionnaire de ce site pour mettre bon ordre au débat !!! c'est honteux de laisser passer des propos aussi honteux !

Jeannine Kerdranvat 29/01/2009 18:47

Encore moi. Je me rends compte que je vieillis. Je n'ai pas envie de tout casser ! Et puis, je suis catho et je n'ai pas du tout envie de passer tout mon temps "aux chiottes". Quelques minutes par jour, ça me suffit ! A bon entendeur, salut. Jeannine

Gégé 29/01/2009 18:20

Evidemment, qu'il ne faut pas détruire Quimper. Tu crois que nos copains marins, agri' et Carhaisien foutent le feu à leurs bateaux, exploitations et hôpitaux ?? Faut pas être con !Il faut juste brûler la préfecture, la Direction Départementale de l'agriculture, La Direction Départementale de l'équipement, et la Chambre de Commerce et d'Industrie, le pôle emploi, l'URSAFF, et la Direction départementale des impôts !Je crois que cela fera chier pas mal en monde en haut lieu !Et après, tu fais la même chose directement à Paris !

mm 29/01/2009 18:19

gégé suggère t-il de mettre le feu à la cathédrale ? de raser la préfecture ? de casser les remparts ? d'incendier l'évêché ? j'ai pas lu une intervention aussi ridicule depuis bien longtemps ! les masques tombent - ce que veulent certains, c'est l'anarchie ! sud ou lcr ?

nicky fleurs 29/01/2009 17:48

sympa ton blog

mich.13 29/01/2009 17:13

Salut Penhars Infos, bravo pour ton reportage photos et pour le contenu de ton commentaire.Onze mille manifestants à Quimper, c'est magnifique, mais bien évidemment, il ne faut pas en rester là!. On ne gagne pas un combat par le simple fait d'une manifestation, aussi importante soit-elle, mais par une pugnacité sans faille, il faudra problement remettre une deuxième couche, voire plus!!. sans en arriver cependant à la destruction de Quimper. Avoue  Gégé, .... que ce serait dommage! 

nono 29/01/2009 17:12

C'est à l'Elysée qu'il faut aller se rassembler. C'est là qu'il est celui qui prend les décisions. Les manifs, OK, on en parle,  mais les salariés touchés de plein fouet par ces mesures  ne peuvent pas pour la plupart se permettre de manifester et de perdre du salaire et se trouvent bloquer pour aller bosser et ne pas perdre leur emploi par des grévistes qui font grèvent en leur nom. Il est temps de mettre en place des méthodes qui gênent vraiment et uniquement ceux qui prennent les décisions politiques.

Gégé 29/01/2009 16:42

Ca c'est une manif' de gentils salariés !Si les gens veulent du résultats, il faut employer la même méthode que nos copains agriculteurs, pêcheurs et Carhaisiens à savoir : Tout casser. Tu pêtes tous les panneaux et abris bus du centre-ville...Tu fouts le feu partout. Tu rentres dans la gueule des CRS et Keufs...Le jour où le gouvernement et les grands patrons constateront qu'à Quimper 11 000 manifestants ont tout détruit...Là on commencera à voir du résultat lSinon, on ferme sa gueule et on reste à la maison.

Etienne 29/01/2009 16:03

Ce qui est bien, avec ces photos, on peut voir tous ceux qu'on n'a pas pu croiser. Il y avait tellement de monde !Merci Pehnars Info 

Jeannine Kerdranvat 29/01/2009 15:55

C'est vrai. Je me suis fait la même réflexion : je n'avais pas vu tant de monde depuis notre frousse de Le Pen. Et quelle ambiance ! Je suis une vieille syndicaliste et ça m'a réchauffé le coeur. Dommage quand même que tu n'aies pas photographié les retraités, mais ce n'est pas grave.  Nous étions bien là, c'est l'essentiel. Attendons la suite ... amicalement.