Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

Pour qui le verre plein, pour qui le verre vide?

 

Depuis quelques jours, une nouvelle agite Quimper. On en parlait, hier matin, dans la galerie commerciale de Kermoysan. « Tous les directeurs de services de la Ville vont recevoir une promotion ».C’est ce qu’a entendu Penhars Infos, à plusieurs reprises.

 

Des directeurs de service, il y en a tout de même quelques uns. Aimables, dynamiques, à l’écoute de tous obligatoirement, sinon ils n’auraient pas été nommés chefs. Il n’est pas possible qu’ils soient tous promus à l’ancienneté, dans une seule fournée. Certains pourtant approchent de la retraite. Non, ça ne peut être qu’au mérite, reconnu rapidement par la nouvelle municipalité.

 

La grogne

Alors on grogne, chez les sous-chefs et chez les femmes et hommes « de terrain ». « Qu’est ce qu’ « ils » vont toucher comme prime ? Auront-ils une voiture de fonction, après un discours du maire, Bernard Poignant, qui avait annoncé des restrictions financières ? ».

 

La décision n’est pas encore prise. Elle le sera au cours d’une Commission Technique Paritaire qui regroupe des élus, des chefs de service et des délégués du personnel. La CTP était prévue cette semaine mais elle est reportée au 12 janvier.

 

Création de pôles

Un élu a accepté de répondre aux questions de Penhars Infos. Il s’agit de la création de grands « pôles » pour que les directeurs bénéficient d’une reconnaissance plus large. « Une restructuration qui est nécessaire pour que des services différents puissent travailler ensemble, dans la transversalité, pour que soient plus efficaces les actions politiques que nous voulons mettre en œuvre à Quimper ». Des anvantages financiers ? Ce n’est pas sûr. Soit. Mais la communication auprès de ceux qui, sur le terrain, appliqueront ces actions, ne semble pas avoir été très claire.

 

Pas visible

A force de répéter sans cesse « laissez nous le temps de nous installer, de prendre connaissance des dossiers », la nouvelle municipalité se s’est pas rendu compte qu’elle est en place depuis neuf mois et qu’elle n’est toujours pas très visible pour les habitants. Exceptions faites, bien sûr, pour notre super ministre de la culture, Gilbert Gramoullé et, à un degré moindre, pour Jean-Pierre Bigorgne, vice-président de Quimper Communauté, chargé des transports.

 

Faisons un test. Pouvez-vous dire qui est le ou la premier(ère) adjoint(e) du maire de Quimper ? Propositions de Penhars Infos : Daniel Le Bigot, Laurence Lamézec, Georges Kergonna, Armelle Huruguen.

 

Deux post scriptum

Pour répondre à un commentaire sur le blog d’Isabelle Le Bal, les assises des sports à Quimper ont coûté 20 000€ et celles de la culture 21 000€.

 

Quand on apprend que la restauration de la Cathédrale a coûté 15 M€ sur 20 ans, on se demande où la Ville va trouver les 11 M€ prévus pour démolir et reconstruire la galerie commerciale de Kermoysan.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

R.S 16/01/2009 11:50

Dans votre article, vous parlez de transversalité. Hors, il n'est pas difficile de se faire dire par n'importe quel fonctionnaire de la ville de Quimper que de transversalité il n'y a pas ou peu et que cet argumentaire avancé par les sacro-saints directeurs (trices) n'est que du vent.
Chacun a ses pouvoirs (légitimes ?) et ne veut surtout pas les partager avec les autres (notamment les politiques, belle exemple de démocratie), tout le monde tire la couverture et c’est chacun pour soit (rétention d'informations, fausses infos etc.).
Ils (Elles) sont des vieux routards de l'administration quimpéroise, ils ont leurs réseaux et connaissent tous les rouages. La vérité ? Ils approchent de la retraite et leur retraite ils (elles) la veulent dorée, elle est calculé par rapport aux six derniers mois d’activité (c'est leur parachute à eux qui z'ont !). Donc ils passent un deal avec BP : tu nous files plus de blé (= tu nous fais monter en grade), comme ça tes projets on va t'aider à les mettre en place à fond (ouais ils sont comme ça les directeurs (trices)). On peut le dire, les fonctionnaires (certains) abusent clairement de leur pouvoir, pour lesquels ils n’ont AUCUNE légitimité : il y a de sérieux coups de pieds au cul qui se perdent, croyez-moi. Grosso modo, sans l’appui des directeurs (trices), aucun politique ne peut mener ses projets à bien, à moins d’être ferme et solide (ils sont rares).

Vous vous posez la question de savoir s'ils bénéficieront d'avantages financiers, la bonne blague : évidemment ! Quand on se fait bombarder directeur général adjoint, le salaire gonfle. Qui accepte plus de responsabilités (ce n’est d’ailleurs même pas le cas) sans voir son salaire augmenter.
Ces gens là ne sont pas de philanthropes. Pour beaucoup, leurs carrières ils (elles) l'ont mené comme ça, à coup de nominations par les politiques. Passer un concours ? C’est pour les gogos et puis ça se verrait que ce n'est pas forcément les plus compétents qui dirigent. Ah oui, faut bien vous dire que ça marche comme ça à Quimper, mais c'est pareil au niveau du département, de la région, de l'état et au delà...rien à foutre du bien être de la collectivité, ma gueule et ma carrière d’abord (plus de fric, de pognon, de blé, le nerf de la guerre, des gens très intéressant et des valeurs humaines aiguisées).
Pour Quimper, d’ailleurs, je vous engage à fouiller du coté des arrêtés de nominations de certains personnels (documents publics), ont se rend compte que pour certains, le levier nomination par le politique est très efficace, que la couleur du levier n’a pas d’importance et que par conséquent, on peut très légitimement se poser la question de la collusion qui règne entre politique et ‘haut’ fonctionnaire d’une collectivité, non ?
RS

Questions 15/12/2008 09:17

Bonjour,Etes-vous sûr que les directeurs n'ont pas déjà leurs voitures de fonction?

Robert 14/12/2008 20:41

Salut Penhars Infos, je constate que tu es toujours à fond !
J'espère que tu n'as pas loupé aujourd'hui la remontée du Père Noël en bateau du Cap Horn à la Cathédrale ? C'était quelque chose ! Les enfants étaient heureux à essayer d'attraper les bonbons.Sans parler des spectacles de rue en ce dimanche après-midi au centre-ville. En dépit du froid, je pense que tu aurais apprécié.
Kenavo !
 

mfperon 14/12/2008 13:38

C'est pas parce que les lecteurs ouvrent leur ordinateur le dimanche qu'il faut que Penhars infos se doive de travailler le dimanche! Même si l'article est pertinent! Il soulève bien des mystères de l'administration! Bon dimanche!