Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

 Simon Nwambeben, dimanche, à la MPT de Penhars.



Celui qu’on appelle « la nouvelle voix de la musique africaine », Simon Nwambeben, a donné un concert, dimanche après-midi, à la MPT de Penhars, dan le cadre de la programmation « Musique du monde ».

 

Le chanteur et guitariste, bien soutenu par Eva et Sandrine, les deux choristes, et par Samuel aux percussions, a étonné le public par la richesse de sa voix. Sa tonalité, sa tessiture. Sa facilité à enchaîner graves et super-aigus.

 

Il a chanté l’amour, la mort, l’amitié, la vie de tous les jours. Parfois en français, le plus souvent dans la langue de Biafa, sa ville d’origine au Cameroun. On était sous le charme, « ailleurs », dans la forêt, sur la rivière ou sur les pistes. Avec des accords surprenants, originaux, et des rythmes variés.

 

Jusqu’au moment où l’artiste a eu chaud et a ôté sa veste. Wouaou ! Les biscoteaux, la muscu ! Chemise blanche, sans manches. Délire dans la salle mais aussi, fin de l’envoûtement. N’empêche que Simon Nwambeben a une voix magnifique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article