Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos


Au centre de la photo, les toits de la galerie de Kermoysan. Elle doit être déplacée à droite, pour ouvrir un grand espace au coeur du quartier.


N'oubliez pas de cliquer sur le titre de l'article. Merci



Suite de l’article « Galerie de Kermoysan : une longue course par étapes ». (sources d’informations : le compte-rendu du dernier conseil municipal sur le site de la mairie de Quimper).

 

Dès que l’idée de la démolition et de la reconstruction de la galerie commerciale de Kermoysan s’est imposée aux élus, on a fait appel à l’Epareca, un établissement public national qui intervient dans les quartiers d’habitat social en matière de restructuration de centres commerciaux. L’Epareca serait le propriétaire unique de l’ensemble commercial, quand on aura trouvé un accord sur le montant de sa participation financière. En cette période de crise économique, les négociations s’annoncent serrées entre la Ville, la Caisse des dépôts et consignations, la Région et le Conseil général.

 

Un urbaniste

A la demande de la Ville, un urbaniste du groupe Ellipse, en concertation avec l’équipe municipale du CUCS, a travaillé sur le projet. Il propose trois bâtiments construits sur l’emplacement de la vieille MPT et du centre social, et sur une partie du parking actuel. Un premier bâtiment qui conserverait globalement la surface de la galerie, un deuxième pour quelques magasins et le Shopi qui doublerait sa surface et un troisième bâtiment de 1000 m2 pour des activités tertiaires, bureaux et, éventuellement, un pôle médical, annoncé depuis plusieurs années.

 

Un lieu plein de vie

Réaction mitigée des commerçants devant ce plan. « Nous, on préfère une structure galerie où les clients sont à l’abri des intempéries et où il peuvent discuter tranquillement. Ici, au centre du quartier, les gens aiment bien se retrouver ». Autre réaction, celle des médecins : «  On ne veut pas être locataires ».

 

Un aménageur

Dans quelques mois, mai ou juin 2009, sur appel d’offres déjà lancé, la Ville choisira l’aménageur qui sera chargé des travaux et des acquisitions foncières dans le cadre d’une déclaration d’utilité publique (DUP), de la gestion de l’opération. C’est lui qui choisira l’architecte. Sincèrement, un « sacré » boulot. Les commerçants vont défendre leur choix de galerie couverte. Quant aux médecins, qui ne feront pas partie de « l’espace commercial » loué par l’Epareca, ils devraient pouvoir être propriétaires de leur pôle médical.

 

Les étapes de la construction

Avant d’arriver à l’ouverture du nouveau centre commercial de Kermoysan, il va falloir franchir de nombreuses étapes. Un jeu de construction et de démolition dans cette rénovation urbaine. Si la galerie prend la place de la MPT et du centre social, il faut d’abord construire la deuxième tranche de la nouvelle MPT sur le Terrain Blanc. Les travaux commenceront en février 2009. Il faut aussi construire le pôle administratif qui accueillera, entre autres, le centre social et la mairie de Penhars. Travaux prévus en 2010.

 

Un quartier attractif

Quand ce sera terminé, on démolira et la vieille MPT et le centre social. Puis commencera la construction du nouveau centre commercial, sans fermer, bien sûr, la galerie actuelle. En 2011, si tout va bien. Un moment délicat pour les commerces car les places de parking seront, provisoirement, beaucoup moins nombreuses. Jusqu’à la destruction de la vieille galerie , la dernière étape. Le cœur du quartier sera vraiment transformé. Un nouveau Kermoysan en 2012 ? 2013 ? Mais un quartier attractif.





En 2006, visite ministérielle dans la galerie de Kermoysan.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mésange 12/11/2008 16:12

Un carrefour à kermoysan ben merci bien!Y'en a déjà un à moins d'un km... Et les petis commerces alors, on leur prépare une pierre tombale?

Erwan 11/11/2008 23:08

La construction d'une nouvelle galerie on en parle depuis plus de 10 ans ! Si cela se fait tant mieux.Cependant, je me demande si c'est vraiment le rôle des pouvoirs publics d'impulser et de financers cette galerie ? Après tout cette galerie est un espace commercial privé. Pourquoi des groupes tel que Auchan, Leclerc, Géant, Carrefour ne seraient pas intéressés par ce type d'opération (Ils ont les moyens financiers, ont le savoir-faire, et le commerce est leur coeur de métier).Il ne faut pas trop déconner, Kermoysan c'est pas le fin fond de la Bretagne ! Ici, on ne peut pas parler de désertification des commerces et des services !