Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

 


Béatrice Lacroix assure les cours de français, langue étrangère à Quimper.



En cette journée européenne des langues, Penhars infos est allé à la rencontre des élèves « primo-arrivants » au collège Max-Jacob à Quimper.

 

Il y a peu de temps encore, deux ou trois mois pour les derniers arrivés, ces jeunes de 11 à 18 ans habitaient un autre pays qu’ils ont dû quitter, avec leur famille, pour des raisons politiques, économiques, sociales ou autres. Albanie, Tchétchénie, Turquie, Vietnam, Tunisie, Ingouchie, Sénégal et Côte d’Ivoire.

 

Dans leur pays, certains suivaient une scolarité normale, parfois brillante,  d’autres fréquentaient irrégulièrement l’école. Un seul point commun, ils ne maîtrisent pas ou très peu la langue française. A leur arrivée à Quimper, ils ont été dirigés vers différents établissements scolaires, suivant leur âge. En lycée ou au collège Max-Jacob.

 

Français, langue étrangère

Tous se retrouvent deux fois par semaine à Max-Jacob, en deux groupes de huit et onze élèves, pour suivre l’enseignement du français langue étrangère (FLE). Chaque cours dure deux heures. Un seul programme, apprendre le français en utilisant tous les supports possibles. Le premier objectif de leur professeur, Madame Béatrice Lacroix est d’éveiller la communication à l’intérieur du groupe qui se découvre et qui a tout à découvrir de notre pays.

 

Leur avenir

Ils sont studieux, vraiment. Ils ont soif d’apprendre, et le plus vite possible. En six mois, en un an ? Ils ont déjà des idées sur leur avenir : informaticien, secrétaire, maçon, médecin, électricien, infirmière et cuisinière. Pour le moment, ils règlent quelques problèmes de sonorités françaises, le « e » muet, le « u », ils s’étonnent de la « ville » et de la « fille ».



Onze élèves, huit langues différentes.

Côte à côte, la Tunisie, le Vietnam et l'Albanie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article