Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

 

UMP, il y a un mois, Antoine Corolleur a présenté une liste contre son ancien parti.


Si la répartition des sénateurs et sénatrice du Finistère n’a changé ni en sièges, ni en parti (3 PS, 1 UMP), il faut constater que l’UMP finistérienne a reçu une sacrée déculottée. Méritée.

 

Il y a quelques semaines encore, l’annonce d’une liste des Verts et surtout d’une liste UDB-Gauche alternative les avait revigorés. Les zuèmepés voyaient la vie en rose. Ils adoraient les Verts et même Christian Troadec. C’est dire ! « On va en placer deux et peut-être trois », prophétisait un militant, et pas des moindres. Quelle lucidité !

 

Le ver dans la pomme

Jusqu’à en oublier les querelles internes et publiques qui minent le parti depuis la création de l’UMP. A tous les niveaux, des circonscriptions jusqu’au plan national. Le ver est dans la pomme. Squash ! Et ça va gicler.

 

Les bonnes surprises des dernières élections municipales les ont rendu sourds. « On n’est pas des branleurs. La politique, on connaît ».  La déroute à Quimper ? « C’est la faute à Marcelle Ramonet. D’ailleurs, on ne la met pas sur la liste des sénatoriales car c’est la seule élection qu’elle n’a pas perdue ». La blague facile que l’on servait à tous les repas. Exit Marcelle Ramonet. Exit encore Hélène Tanguy ou Joël Marchadour. Pourtant…

 

Des jeunots

Sourds. Pour la tête de liste, « ils » ont sorti du nid deux nouveautés. Philippe Paul et Agnès Le Brun. « Des jeunots », ont grogné les anciens. Les chefs n’ont pas senti la profondeur de cette frustration. Patatras, les querelles et les plus vilains coups ont recommencé de plus belle. Les calculs et les trahisons. Jusqu’à hier, jour de vote.

 

Dans le sud, certains grognards RPR ont plus ou moins ouvertement « guidé » le Modem Michel Canévet. Dans le nord est apparue, au dernier moment, la liste de  Antoine Corolleur, tout nouveau ex-UMP. Il n’a pas décidé seul.

 

On connaît les résultats. Maintenant, qui va exclure qui ? On parle parfois d’envie de refonder le RPR finistérien. Un groupe de réflexion.


Ps : Les Verts voulaient montrer qu'ils " existaient ". Total des voix : 70. Comme ça, on sait.


Michel Canévet a attiré sur sa liste Modem pas mal de voix UMP.




Christian Troadec, divers gauche, maire de Carhaix.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article