Autour du monde

Archives

Météo

Publié par Penhars infos

La sobriété de la décoration du jardin était remarquable.




Une bonne partie des grands électeurs du Finistère s’est retrouvée hier, à midi, dans les jardins du Théâtre Max-Jacob à Quimper.

 

 

 

Ils avaient été invités par Bernard Poignant, maire et député européen, par Pierre Maille, président du conseil général et par Louis Caradec, président des maires de France qui voulaient offrir un moment de convivialité à l’occasion de ce rassemblement exceptionnel des élus du département. Le dernier a eu lieu en 1998.

 

Des réserves

L’annonce de cette sauterie, au beau milieu de la journée des élections sénatoriales, avait fait péter les plombs chez plusieurs membres du collège électoral. Christian Troadec, le maire de Carhaix, avait tonné. Quelques conseillers municipaux de Quimper aussi mais moins fort, de la majorité unie ou de l’opposition. Ils s’inquiétaient des arrière-pensées de la chose et de son coût.

 

Fête républicaine

Pour les manœuvres politiciennes, Penhars Infos ne lit pas dans le marc de François. Pour le coût, qu’ils se rassurent. Les services techniques de la ville ont fait dans la sobriété. Ce raout ne sera pas la cause d’explosion des impôts locaux. Quelques lampions d’occasion un peu froissés, du pain, de la charcuterie locale, un verre de Gamay ou de Sauvignon.  Mêmes décors et même menu, le soir, pour la fête républicaine à laquelle était invitée la population quimpéroise. Très sobre.



Remarquable aussi, la sobriété des élus du département.




Pas de taxe " pique-nique ".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

coccinelle 22/09/2008 15:03

La petite dose d'humour que l'on aime ...